L’ultraviolence dans les media

C’est tous les jours maintenant et l’impunité par rapport à ces appels à la haine et à la violence est incompréhensible. Deux exemples cette semaine. Deux femmes…

Les femmes sont décidément, des hommes comme les autres…

Cliquer sur les liens pour voir...

Un exemple sur LCI, décortiqué, contextualisé sur CliqueTV et commenté par Costa Gavras.

On apprend que si on est payé au SMIC, c’est de notre faute, et si on a du mal à boucler nos fins de mois, c’est qu’on n’avait qu’à pas divorcer en plus d’être au SMIC.

L’autre sur Cnews quand Zineb El Rhazoui demande que la police tire à balles réelle sur des manifestants -ah mais oui c’était en banlieue, donc on ne dit pas manifestants, on dit « émeutiers »…

marguerite

Nous on ne regarde pas ces chaînes, c’est sur Twitter qu’on a tout glané. Nous on lit Mediapart et sur Mediapart, cette semaine, les femmes ne sont pas violentes, non. Adèle est forte, claire, responsable, humaine et digne. Et Maria, blessée gravement, va s’en sortir, parce que Mediapart ne la laissera pas tomber. Elle est blessée et digne.

Les policiers aussi, doivent assumer leurs actes.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.