Nous sommes Cédric Chouviat et tous les autres…

La peine de mort est revenue en France… Cédric Chouviat, livreur, a été tué par les policiers parce qu’il les a filmés quand ils l’ont interpellé parce qu’il était au téléphone sur son scooter. Que font ce président et ce gouvernement ?

lire sur MEDIAPART lire sur MEDIAPART

Ce n’est plus la justice qui décide, ce sont les policiers. Il y a longtemps que certains policiers en rêvaient, c’est fait. Un livreur s’est fait tuer parce qu’il filmait les policiers qui l’ont arrêté parce qu’il était au téléphone. Et il est mort à cause de ça. Ça suffit !

Il est mort aussi parce que les autres automobilistes n’ont rien empêché. Parce qu’en France encore et toujours on se dit que si quelqu’un est maltraité par la police, c’est qu’il est forcément coupable de quelque chose. Comme les femmes qui se font tuer. C’est forcément leur faute.

Les injustices ça suffit.

Les blessures volontaires sur les manifestants ça suffit.

Le pays où tout le monde se méfie de tout le monde ça suffit.

Nous sommes en France et je ne reconnais plus mon pays. La France sous le règne de M Macron n’est pas la mienne.  Le président est garant de nos libertés. Il n’a pas le droit de laisser les policiers nous tuer.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.