Ce pouvoir est-il libre ?

Poser la question c’est y répondre. Bien sûr que non. Il est dépendant de la finance, de l’argent et aussi de ceux qui ont le pouvoir des armes…

 © GTK © GTK

Le président un pantin ? Il pensait être plus fort qu’eux, comme avant lui Hollande. Et voilà, ils ne réussissent pas. Les seuls qui réussissent, ce sont les truands de droite qui connaissent toutes les ficelles.

La gauche elle, jamais ne réussira. Macron de gauche ? Oui sûrement. Moins que Hollande c’est sûr. Mais plus que ses comparses embauchés au gouvernement qui sont eux bien de droite. Le premier des ministres, les ministres chargés de tout ce qui touche à l’économie…

Pour la police, il a choisi un proche en qui il a confiance. Ça ne suffit pas, la preuve. Le précédent s’est barré avant l’heure. Parce qu’il avait peur ? De qui ? De quoi ?

La police agresse les citoyens, les mutile. Elle évite de tuer, parce que ça fait tache, mais voilà, il y a des morts quand même… Je me dis que même Benalla il l’avait peut-être bien choisi pour se protéger lui, d’abord lui. Et il s’est fait avoir, parce que Benalla s’est fait avoir. Par qui ? Pourquoi ? C’est aussi pour ça que Macron a dit qu’il assume et c’est aussi pour ça qu’il ne lui en veut pas. Si Benalla était resté chez lui le 1er mai 2018, il serait toujours au pouvoir (oui au pouvoir)  et peut-être même que les policiers se tiendraient à carreau ? A quoi ça tient parfois.

Les policiers sont à la peine. Ils ne sont pas tous d’extrême droite, même s’ils sont minoritaires.

Ce n’est pas ce pouvoir qui est d’extrême droite, c’est une partie de sa police. La droite comme l’extrême droite hait ce président. La gauche et l’extrême gauche aussi. Qui peut gouverner dans de telles conditions ? L’extrême droite ne gagnera jamais aucune présidentielle dans notre pays mais l’extrême droite y fait la loi, avec des armes, des vraies. Et ça fait peur à tout le monde, du bas jusqu’en haut.

Ne pas se tromper d’ennemi, encore et toujours, pour ne pas se tirer une balle dans le pied. La droite reviendra et ce sera dur. Sous le règne de l’énervé de droite, On nous annonçait des automnes chauds et des printemps torrides. Les saisons se sont suivies et on n’a jamais rien vu.  Depuis que la « gauche -oui je sais- » est aux affaires, on manifeste tous les jours…

Pour en revenir à ce qui est essentiel et à ce qui compte, j’ai trouvé un moyen. Je regarde 13 novembre, flutuat nec mergitur. Le documentaire. Ils sont 40 à témoigner de ce qu’ils ont vécu. Comme si on y était. Et on voit des policiers prendre le risque, sans hésiter, de donner leur vie pour sauver la nôtre. Parce que c’est ça leur vocation première. Nous protéger. Non ?

Bande annonce

13 Novembre : Fluctuat Nec Mergitur - Bande-annonce (Netflix) © PremiereFR

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.