Il fait chanter les enfants…

« Le gospel permet une mixité. Les enfants de tous les quartiers de Strasbourg se rencontrent grâce à ça. » Alfonso Nsangu, fondateur du Gospel Kids à Strasbourg

il-fait-chanter-les-enfants

« Je vois 1200 enfants par semaine. Ma manière de les faire venir, c’est d’intervenir directement dans les écoles. Les enfants ont besoin de coups de cœur plus que de flyers. » Alfonso Nsangu - lire l’interview sur le site de RUE89

GOSPEL KIDS

Gospel Kids - Le rythme dans la peau © Benjamin BERTRAND
 

Contre le racisme, contre tous les rejets de l’autre quelle que soit sa forme, un seul remède, faire se rencontrer les gens. Ils apprendront à se connaître et à s’apprécier, malgré ou grâce à leurs différences. Et plus ils commenceront jeunes, mieux ils se porteront. Le rôle des parents, le rôle de  l’école, le rôle des politiques, c’est de favoriser ça, partout… C’est à la portée de chacun, donc à la portée de tous. Il suffit de le vouloir…

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.