Ce racisme indigne

Le racisme est une réalité en France. Nous le savons tous. Dans la police c’est encore plus grave qu’ailleurs, non ?

Ma manif à moi © GTK Ma manif à moi © GTK

 

"Tout le monde le sait, le voit et le subit" : des policiers racontent le racisme dans leurs rangs Lire sur FranceTVinfo

Extraits

"Les propos racistes, c'est tout le temps. Tous les jours." Stéphane*, la quarantaine, est policier municipal depuis vingt ans, dans une ville moyenne du Sud-Ouest. Avant d'exercer ce métier, il a été médiateur de rue, pendant trois ans et demi. Il est devenu policier "pour aider les gens". "Rapidement, je me suis rendu compte que c'était un milieu raciste." Alors il tente, à son "petit niveau", de "changer les mentalités de l'intérieur". "Pendant le confinement, on effectuait des contrôles d'attestation de déplacement dans les véhicules. Souvent, et naturellement, mes collègues excusaient les personnes blanches, les jeunes femmes, qui n'avaient pas leur attestation. Mais les personnes 'de couleur' étaient verbalisées", relate Stéphane. "Profondément gêné", il signale le problème à sa hiérarchie. "J'ai débriefé avec mes collègues. Ils n'arrivent même pas à l'expliquer, pour eux, c'est naturel."

"Je me souviens d'un collègue pendant des contrôles de véhicules. Il était proche de la retraite, moi tout jeune. Il voit passer deux Maghrébins. Il me dit, devant tout le monde : 'arrête-moi les deux fellagas, les deux fellouzes.' Ça m'a marqué"

"J'ai vu des usages illégitimes de la force dans certaines cellules de gardés à vue. Quand je reprenais mon service en fin de nuit, des personnes africaines ou arabes avaient de multiples fractures, des ecchymoses, alors qu'elles étaient en bonne santé la veille au soir"

Et sur une chaîne de propagande continue, il y en a même qui prétendent que "Être raciste, c'est autorisé par la loi". Et l’occasion de rappeler encore et encore que le racisme n’est pas une opinion mais un délit, puni par la loi.

Contre le racisme et la violence policière, des manifestations sont organisées aujourd’hui. A Paris et ailleurs. Contre le racisme, ne rien lâcher, rien, jamais.

Regarder A l’air libre de Mediapart avec David Dufresne, toujours rigoureux, précis, clair. On avance…

Plus rien ne sera plus comme avant. Je l’espère, nous sommes nombreux à l’espérer…

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.