Le peuple sait ce qui est bon pour lui

Ceux qui se réunissent sur les barrages un peu partout en France découvrent le pouvoir. Celui qu’on acquiert quand on créé des liens avec d’autres et que au lieu de rêver tout seul dans son coin, on rêve à plusieurs et que le rêve devient réalité

Ceux qui se réunissent sur les barrages un peu partout en France découvrent le pouvoir. Celui qu’on acquiert quand on créé des liens avec d’autres et que au lieu de rêver tout seul dans son coin, on rêve à plusieurs et que le rêve devient réalité.  

Le citoyen dit ordinaire, -du peuple-, sait penser et s’exprimer. Grâce au mouvement du peuple en cours, certains le découvrent. Même s’il n’a pas toujours les diplômes requis pour s’exprimer avec brio, le travailleur sait dire ce qui compte pour lui, ce qui lui est essentiel, ce qui le fait vibrer, vomir, vivre...

L’essentiel, ce qui fait un peuple, ce qui fait une nation, ce qui fait une société, ce qui fait une République, c’est ce que chacun de ses membres pense, c’est ce que chacun de ses membres vit, c’est ce à quoi chacun de ses membres aspire.

Maintenant le peuple, celui qui travaille dur et qui malgré ça a des problèmes de fin de mois, celui qui ne vote plus,  veut parler aussi, en son nom. Parce qu’il ne fait plus confiance à ceux qui ont prétendu, pendant des décennies, le représenter.  

Peut-être que ça veut dire que le peuple de France est devenu un vrai peuple émancipé ? Et ceux qui donnent l’exemple viennent d’en bas... Et de  partout, d'ici et même d'ailleurs...

Ceux qui se réunissent sur les barrages un peu partout en France découvrent le pouvoir. Celui qu’on acquiert quand on créé des liens avec d’autres et que au lieu de rêver tout seul dans son coin, on rêve à plusieurs.  

Et puis  six morts déjà... Ça oblige.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.