Macron président ?

« Je ne suis pas l’enfant naturel de temps calmes de la vie politique. Je suis le fruit d’une forme de brutalité de l’histoire. Une effraction parce que la France était malheureuse et inquiète. Si j’oublie tout cela, cela sera le début de l’épreuve. »

doudou-m

 « Je ne suis pas l’enfant naturel de temps calmes de la vie politique. Je suis le fruit d’une forme de brutalité de l’histoire. Une effraction parce que la France était malheureuse et inquiète. Si j’oublie tout cela, cela sera le début de l’épreuve. » a dit le président français aux journalistes hier...

Le président a-t-il la foi ?

« J’ai la foi au sens générique du terme ». « Si on ne croit pas en sa bonne étoile, en sa chance, en son pays, on n’a pas le quotidien que j’ai aujourd’hui ». « Je crois en une transcendance. Je respecte éminemment la place que les religions occupent dans notre société »

Il a pris la mesure de sa charge, de son poids et de la solitude... Er reconnu que pour trouver un toit à tous ceux qui sont dans la rue, il a échoué.

Alors, Macron, une erreur ou un cadeau ? C’est selon...

« Ni micro, ni caméra, ni messages Twitter. Les propos pourront être rapportés à la sortie du président » a-t-on dit aux 120 journalistes conviés.  Et nous autres les citoyens, on devra encore se contenter de ce qu’on nous rapportera... Ou pas... L’information devient du rapportage...  OK c’est noté. Et c’est grave. La France (ni inquiète ni malheureuse) c’est nous et nous sommes adultes et responsables. Nous avons le droit de savoir.  Nous avons voté au deuxième tour pour un président pas pour une nounou.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.