Christophe Dettinger est un homme bien

La justice a fait au mieux, en n’écoutant ni ceux qui veulent en faire un martyr ni ceux qui veulent en faire un coupable idéal. C’est M. Dettinger qui a rappelé simplement qu’il est un homme bien qui ne supporte pas l’injustice…

reflets-soleil-2

Le GJ boxeur a été condamné à 30 mois de détention, dont 18 avec sursis. Soit 12 mois fermes, pendant lesquels il ne restera en prison que la nuit. Du moins au début. Après il pourra demander un aménagement de peine et peut-être un bracelet électronique. Tant mieux. A ceux qui veulent en faire un martyr comme à ceux qui voulaient en faire un coupable exemplaire, c’est Monsieur Dettinger lui-même qui a répondu, avec ses mots :

 « Bien sûr que je regrette, j’aurais dû m’arrêter après l’avoir poussé pour le mettre à l’écart"

"Depuis que je suis gamin, j’essaye d’être un bon fils, un bon frère, un bon ami, un père, un bon collaborateur [...] Mais la personne qui est montré du doigt, ce n’est pas la bonne personne. Je suis quelqu’un de bien"

Et en dernier, ces mots que seul un homme, un vrai, donc un homme libre peut prononcer.

"Monsieur le gendarme, je suis coupable de tous les coups que j'ai pu vous porter. Je suis conscient que ça a pu vous toucher physiquement et psychologiquement. La violence ça n'est pas mon état d'esprit. J'ai été boxeur et d'ailleurs j'étais un technicien, je n'ai jamais été un bagarreur..."

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.