Qu’est-ce qui nous arrive ?

La violence gratuite, le mépris, le langage ordurier, le machisme, le racisme, l’antisémitisme, ça suffit.

orch

Quand je circule, à pied ou en bus je croise des gens. Ces gens n’ont pas changé. Quand ils portent des gilets c’est pour qu’on les voie, parce qu’ils s’occupent de la propreté des rues et je les remercie pour ça. Les autres passants sourient ou font la gueule, comme toujours. Dans la vraie vie je ne croise pas de manifestants, pas de casseurs, juste des êtres qui font de leur mieux. Des voitures avec des gilets jaunes posés sur le parebrise oui.  

Dès que je reviens dans le monde de l’info, Mediapart, twitter, les blogs et le mien, je lis que mon pays est à feu et à sang, que tout le monde s’étripe, que tout le monde déteste tout le monde, qu’on est au bord de la guerre civile, que Macron et LREM sont tous des salauds, des vendus, des nazis et j’en passe…

Les députés de la majorité sont traqués, violentés. On leur parle mal, on les stigmatise, à cause de leurs origines, à cause de leur engagement pour Macron. On vandalise aussi leurs permanences ou leurs domiciles. C’est dégueulasse et moi je ne devrais rien dire parce que si j’écris que c’est dégueulasse, on viendra me dire ici que je suis collabo ?

Que ce pouvoir ne soit pas à la hauteur, qu’il n’est même pas de gauche et qu’il ne fait pas une politique de gauche je suis bien d’accord. D’ailleurs elle est où la gauche ? Faute d’avoir un espoir même petit de gauche, je dis aussi que Macron à l’air (j’ai dit a l’air) moins à droite que ne l’était l’énervé de droite. Plus au centre, mais oui.

La grande majorité des électeurs français n’est pas et ne votera jamais à l’extrême gauche, on le sait non ?

Dénoncer le racisme, l’antisémitisme l’homophobie, et toutes les violences faites aux personnes pour ce qu’elles sont et/ou pour leurs convictions politiques centristes, n’est pas être collabo, c’est un devoir, et la preuve qu’on est en accord avec la conviction que tous les citoyens sont égaux en dignité.

La violence gratuite, le mépris, le langage ordurier, le machisme, le racisme, l’antisémitisme, ça suffit.

Que ce pouvoir fasse ce qu’il a à faire pour que tout cela cesse notamment les violences dans la rue et les menaces envers les personnes.

Que les media arrêtent de tendre les micros à des va-t-en guerre qui ne représentent que des groupuscules extrémistes.  

Et que la gauche se rassemble et se réveille enfin, au lieu de se contenter de jeter de l’huile sur le feu pour espérer en tirer ses marrons. Ce n’est pas digne.

Tout ce qui arrive en Amérique débarque un jour chez nous. Là-bas ils ont Trump, nous on a Macron… Et après ?

Pour finir et pour aggraver encore mon cas, j'ai failli oublier de dire que moi je ne suis pas choquée qu'on mette les drapeaux français et européens dans les écoles, c'est mieux que les croix dans les tribunaux... Je me souviens avoir défilé avec des porteurs de drapeaux (de vieux orphelins de guerre) à Paris et j'ai entendu des passants regarder passer ces vieux et se demander ce que c'était ce défilé. Et quelqu'un a expliqué que puisqu'il y a des drapeaux c'est que c'est l'extrême droite. Non le drapeau c'est pas réservé à l'extrême droite, et si on pouvait réapprendre ça à l'école on n'aura pas tout perdu...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.