Après le feu

Le président a parlé. Il a dit « Je vous le dis, cette cathédrale, nous la rebâtirons. »« Nous ferons appel aux plus grands talents qui viendront nous y aider. Nous rebâtirons Notre-Dame. C’est ce que les Français attendent, c’est ce que les Français méritent. »

nd-brulee

Les Français attendaient un autre discours. Le discours était prêt. Et Notre Dame de Paris s’est enflammée. C’est pas tous les jours que des président sont sauvés par des cathédrales. Ça fera date. Ça entrera dans l’histoire.

Les pompiers ont lutté, pris des risques, personne n’a été blessé.

De la Cathédrale, il reste un énorme chantier. Un de ceux qui tuent des dizaines d’ouvriers chaque année.

Combien sont morts pour la construire cette Cathédrale et toutes les autres… Personne ne les a comptés, jamais. Et moi c’est à tous ceux-là que je pense toujours en premier. J’ai appris récemment, qu’un seul ouvrier était mort pendant la construction de la Tour Eiffel. Et c’était en dehors de ses heures de travail.  

La vie d’un homme n’a pas de prix.

Même pas sûre que le président, en regardant les flammes de Notre Dame de Paris, aura compris ça… Et pourtant Monsieur le Président, c’est bien ça que les Français attendent. Rien d’autre.

L'image vient de là

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.