Le culot des innocents ?

La marque Benalla, des affaires qui marchent…

 © GTK © GTK

Il a fait l’objet de toutes les attentions l’été dernier. Il a été entendu par l’AN et par le Sénat, par les policiers aussi. Il a été mis en examen, placé sous contrôle judiciaire. Une pub d’enfer. Et il fait des affaires. Juteuses les affaires. Puisqu’il veut devenir « un géant de la sécurité » en Europe. En attendant il a implanté son affaire au Nigeria et au Maroc et espère un chiffres d’affaire de 3 millions d’euros pour 2019. Après il compte bien devenir le géant européen de la sécurité et vise un chiffres d’affaires de 300 à 500 millions d’euros par an.

Le 1er mai 2018 ? Il dit que si c’était à refaire il resterait chez lui… Quand on pense à tout ce qui n’aurait pas été s’il l’avait fait… On aurait même pu savourer la coupe du monde des Bleus.

La Françafrique ? Pour lui, c’est pas un gros mot.

What else ?

On se pince, et ça fait mal.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.