Même pas honte

Les ministres se gavent avec du homard pendant que le peuple tire le diable par la queue. Le peuple manifeste dans la rue, se fait tabasser, estropier, aveugler, traumatiser, handicaper par des policiers qui sont récompensés par leur hiérarchie qui leur remet des médailles.

la-honte-et-pig-nb

C’est quoi la honte ? C’est ce sentiment qui nous trouble, qui nous fait comprendre que nous avons mal agi. En général, on ne va pas au bout de ce qu’on est en train de faire ou de dire, ou alors on s’excuse tout de suite après. Pour être en paix avec son être intérieur. Le meilleur exemple de cela a été donné par le gilet jaune boxeur.

Chez ces gens-là, chez ceux qui se gavent sur le dos des plus pauvres et ceux qui cognent comme ceux qui récompensent,  il n’y a pas de honte. Il n’y a pas de petite voix qui dit « t’est dégueulasse de faire ça, tu devrais avoir honte ». Alors ils font ce qu’ils veulent. Ils s’en fichent. Il se couchent le soir sans état d’âme. Et recommencent dès le lendemain. La petite voix c’est pour les gens normaux, les citoyens lambda. Ceux qui aiment le pouvoir qui les enivre, n’ont rien, même pas de dignité à garder.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.