Les séducteurs politiques voient jaune

Nous sommes tous responsables de tous et nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes...

 © GTK © GTK

Les politiques vont à la chasse et à la pêche aux voix. C’est tellement évident. Macron a dit aux maires hier « Nous sommes de vrais populistes, nous sommes avec le peuple ». Tu parles... Même Bayrou se réveille, c'est un signe ça...

C’est la seule chose qui compte pour eux. Que ces gens continuent à voter pour eux. Certains de ceux qu’on appelle « les gilets jaunes » ont dit et redit que c’est la première fois qu’ils sont descendus dans la rue. Pour Charlie ? Ben non puisqu’on vous dit que c‘est la première fois... Pourtant même pour Charlie, pour certains c’était déjà la première fois...  Donc il y en reste plein chez eux qui n’ont jamais manifesté...

Alors qui sont ces manifestants contre les taxes. Dans le Nord on nous dit que les rassembleurs sont d’extrême droite. Vers Nîmes et Montpellier ils seraient d’extrême gauche. Dans mon département ils doivent alors être d’extrême centre...

Mon bus a dû faire un grand détour hier, puisque le trajet habituel était bloqué. Tant pis pour ceux qui n’ont pas pu le prendre ce bus. A retour, il faisait nuit. Les bloqueurs étaient massés sur un rond point et dans le bus ils leur ont crié dessus. Parce que ça fait 3 jours que le bus est obligé de s’adapter, qu’il a du retard, qu’eux sont en retard... Dans le bus, pas un riche. Les riches ne prennent pas le bus. Des travailleurs sans voitures dont une bonne partie de travailleurs handicapés. Et des lycéens en vadrouille. Sur le bord de la route, notre chauffeur a pris grand soin d’un cycliste, un travailleur peut-être, on ne voyait pas bien. A vélo. Il faisait 4°. Et il faisait nuit. Un bus qui passe trop vite ça l’aurait déporté et jeté dans le fossé. Bienveillance du chauffeur ou simplement pro... Merci. Prenons soin les uns des autres...

Hier j’ai lu que des migrants ont été livrés à la gendarmerie par des manifestants en gilets jaunes, dans la Somme. J’ai vomi.

« Il nous appartient de veiller tous ensemble à ce que notre société reste une société dont nous soyons fiers » a écrit Stéphane Hessel

Les séducteurs politiques pourraient s’en souvenir et le relire le petit livre.

Combien de dérapages à venir ? Combien de morts et de blessés ? Qui pour proposer une vraie solution qui ne passerait pas par du chantage du genre votez pour moi et on rasera gratis ?

Nous ne sommes pas populistes. Nous sommes le peuple. Et nous avons bien compris, enfin, que nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.