Et la gagnante est...

L’écologie… Les Français ne sont pas niaiseux. Ils savent que la planète et tout ce qu’elle porte est foutue si on ne réagit pas. Les Européens aussi le savent.

 © GTK © GTK

Jamais l’extrême droite, même si elle gagne 569 115 voix (piquées à la droite ou à la gauche ?) par rapport à 2014,  ne gouvernera jamais la France. Les villes qui se sont laissées tenter par l’expérience de l’extrême droite, le paient cher. Courage les démocrates de ces villes, encore une année à tenir et vous prendrez votre revanche. J’espère que vous expliquerez bien à ceux qui seraient tentés que l’extrême droite, c’est la haine et rien d’autre, même si M Tapie pour qui ce fut peut-être la dernière apparition, a osé prétendre hier soir sur France 2, que le parti de la fille serait plus cool que celui de son père. On n’a que faire de l’avis d’un homme jugé pour escroquerie et aujourd’hui gravement malade. N’y avait-il personne de plus crédible pour parler sur le service public ?

La droite est foutue, terminée, laminée, ridicule.

La gauche à toutes ses chances, à condition de dégager Mélenchon et autre Glucksmann qui font du mal à la gauche. Le premier l’empêche depuis 2012, et le second a soutenu l’énervé de droite en 2007. De gauche, ça ? Qu’ont-ils fait de bien ces deux-là à part discourir et diviser ?

La gauche peut se retrouver dans les Ecolos comme Damien Carême, un idéaliste qui agit, qui n’a rien à prouver sur sa volonté de gouverner à gauche, toute. Il l’a prouvé dans sa ville en accueillant les migrants en nombre et en mettant en place le revenu de base. Et en plus il est écolo. Pas seulement des mots, des actes, concrets.

Les Français ne sont pas dupes et pas cons. Il y a avec Macron, la droite et le centre et il reste une grande place pour une gauche rassemblée, au service du peuple.

« Il y a de la place pour faire vivre tout le monde sur cette planète » Damien Carême, maire de Grande Synthe

Grande-Synthe : La ville où tout se joue - Bande annonce © Grande-Synthe Le Film

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.