Il revient par la lucarne

Corruption passive, recel de détournement de fonds publics libyens, financements illicites etc. Présomption d’innocence comme pour chacun, parce que c’est la règle, mais quand même. Quand trois juges renvoient devant un tribunal un ancien président de la République, c’est qu’ils ont des éléments solides.

telecassee

Non il n’est pas monté sur une scène pendant la fête de la musique comme l’a fait son pote, il a écrit un livre pour séduire. Un livre que je ne lirai pas parce que je sais qu’il n’y a pas grand-chose de vrai dedans et rien qui m’intéresse. Il sera invité sur tous les plateaux de télé pour parler de son œuvre. Son œuvre on la connaît déjà. Et on ne les oubliera jamais ces dix ans de méfaits au sommet de l’Etat. D’abord Chirac qui l’a laissé faire et puis ces cinq années funestes dont tous les sans grades se souviennent comme d’une catastrophe pour la nation et pour la démocratie. La parole raciste qui s’est libérée à cause de lui et de ses ministres de l’époque dont l’un a même été condamné pour ça.

Alors oui aujourd’hui nos droits et nos libertés sont à nouveau en sursis à cause d’un apprenti sorcier qui est allé jusqu’à l’inviter aux Glières ; sans doute connait-il son pouvoir de nuisance et se dit-il qu’il vaut mieux être avec lui que contre lui. Comme si ça comptait pour ce genre d’individu.

La gauche est morte, vive la gauche. Même celle très imparfaite de Hollande vaudra toujours mieux que toutes les visages de droite. Que tous ceux qui sont responsables de son échec à se représenter se repentent à commencer par les journalistes à qui il a fait confiance et qui l’ont trahi. Il nous avait débarrassé de l’autre, on aurait bien pu le garder encore un peu. On sait déjà que ce sont encore des journalistes qui dérouleront le tapis rouge à l'énervé…

Nous exigeons la justice. Rien d’autre. Parce que c’est important pour notre démocratie que les puissants qui ont fauté soient punis comme les autres.  

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.