Un gouvernement de droite ET de gauche, ça ne fonctionne pas.

Nous en avons la preuve tous les jours.

 © GTK © GTK

Même s’il n’y a aucun doute qu’il existe ici ou là des femmes et des hommes politiques intègres même à droite (où ça où ça ?) et qu’on sait qu’il y a des pourris à gauche, l’idée même que la politique de droite et la politique de gauche puissent trouver des valeurs communes, est impensable.

La droite c’est l’argent, c’est la réussite -à n’importe quel prix, c’est le rapport de force en tout, le profit, ce qui rapporte, ce qui brille même si dessous ça pue. Et on aura beau dire tout ce qu’on veut, la droite est plus proche de l’extrême droite que la gauche. Le MEDEF, de droite, a organisé un dîner MMLP avant de l’annuler. Jamais une telle idée ne viendrait à la gauche même la plus tiède.

Nous avons connu la cohabitation. Avec un président d'un bord et un gouvernement de l'autre, qui se neutralisaient.

En ce moment, nous avons la même chose, avec un net avantage pour la droite. La droite sera toujours plus forte que la gauche pour imposer l’ignoble ; c’est tellement évident.

Il suffit d’avoir un peu de mémoire pour se rappeler qu’à droite on est capable du pire et qu’à gauche on est capable du meilleur. Et ça fait quand même une sacrée différence. La gauche n’a pas été souvent aux affaires mais chaque fois, elle a fait de grandes choses dont nous nous souvenons avec joie.

Pour le moment tout ce qu’on retient de Macron, c’est Benalla et la violence des policiers contre le peuple. Des trucs bien de droite.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.