Peut-on se dire raciste ?

On peut bien sûr, parce qu’on peut tout. Qui le fait ? Personne. Pourquoi ? Parce que c'est mal.

 © GTK © GTK

On glose beaucoup sur la question de savoir si on peut se dire islamophobe et certains ne s’en privent pas quand d‘autres encouragent même à l’être…

L’islamophobie c’est comme le racisme. C’est pas bien.

Moi je n’aime pas les religions. Aucune. Je suis d’origine protestante et les protestants ont organisé l’apartheid en Afrique du Sud et l’église protestante d’ici les a soutenus. Et je n’oublie pas que mon église d’origine, celle de ma ville d’origine (Colmar), a renvoyé un pasteur parce qu’il a choisi de s’occuper des exclus. Et des paroissiens le lui ont reproché, c’était mal vu par la HSP  (haute société protestante) de s'occuper des gueux et des repris de justice !

Les catholiques ont massacré les peuples autochtones en Afrique et en Océanie et même ailleurs pour imposer leur religion. Et en Israël, des juifs oppriment les Palestiniens, leur prennent leur terre et les empêchent de vivre libres sur leur territoire.

En Europe les Juifs ont été exterminés et les chrétiens ont laissé faire. Les « chrétiens » sont encore nombreux à être antisémites.

En France on n’aime pas les musulmans en général et les Arabes en particulier.

L’islam est une religion comme les autres. Au nom de l’islam certains massacrent, d’autres oppriment et empêchent les leurs de vivre librement, leur sexualité, le droit d’épouser qui elles ou ils veulent, etc. Les chrétiens, et les juifs aussi font ça…

Les religions, toutes les religions sont gérées par des humains qui ramènent à leur dimension un dieu trop grand pour eux. Et ces humains se servent de la religion pour asservir leurs semblables.

Réduire un humain à sa couleur pour le rejeter c’est du racisme. Réduire un humain à sa religion pour le rejeter, c’est du racisme.

L’islamophobie c’est du racisme. Et le racisme c’est le fond de commerce de l’extrême droite mais pas que.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.