Guilaume Ollier
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 12 avr. 2021

Guilaume Ollier
Abonné·e de Mediapart

Magic The Gathering : Un jeu de cartes luxueux

Si un jeu de cartes à jouer/collectionner se veut être un hobby social portant tout une communauté derrière lui, n'est-il pas paradoxal de voir la valeur de ces cartes à jouer croître grandement en temps de crise, de pandémie et de forte restriction sociale ? Comment peut-on arriver à des valorisations se rapprochant d'actions boursières prestigieuses ?

Guilaume Ollier
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Historique du jeu

Magic The Gathering est un jeu de cartes à jouer et à collectionner, crée en 1993 par Richard Garfield, aujourd'hui sous la coupe de la société Wizard of the Coast (WotC). Depuis cette date, il sort à intervalle régulier (tous les 3 mois environs) un nouveau set de cartes afin de renouveler sans cesse l'expérience de jeu. Magic dispose désormais de plus de 20.000 cartes différentes à jouer et aurait environ 15 millions de joueurs actifs.

Sans rentrer dans les détails sur la multitude de formats disponibles avec les cartes MTG (raccourci pour Magic The Gathering), nous distinguerons deux catégories de format : Le scellé et le construit.

Le scellé : Les cartes s'achètent dans des boites contenant en général 36 boosters. Ces 36 petits emballages plastiques contiennent chacun 15 cartes. Autour d'une table avec 7 autres joueurs, vous allez ouvrir un total de 3 boosters chacun que vous allez passer à votre voisin une fois que vous aurez sélectionné une carte pour créer votre "deck" (termes désignant la pile de carte que vous jouerez ensuite). Une fois les boosters complètement distribués, les joueurs disposent de quelques minutes pour affiner leur deck avant de commencer les parties de jeu.

Le construit : Tous les formats construits de MTG ont généralement le même fonctionnement. Vous devez créer vous même votre deck de 60 cartes avec les cartes de votre collection. Chaque carte ne peut avoir plus de 4 copies dans chaque deck. La particularité de chaque format va surtout dépendre des cartes autorisées ou non dans votre deck. Un format comme le Vintage va autoriser toutes les cartes de MTG tandis qu'un format comme le Standard n'autorisera que les cartes sorties sur les deux dernières années.

Dans les deux cas, les règles sont similaires : Vous disposez de 20 points de vie qu'il faut essayer de réduire à 0 chez votre adversaire. Pour cela vous jouerez des sorts et des créatures afin de venir à bout de votre rival.

Il faut distinguer également deux aspects de MTG, le jeu amateur et le jeu professionnel.

Amateur : Souvent surnommé les "Kitchens Players", ce sont pourtant les joueurs majoritaires, organisant des parties entre amis, à la maison ou dans des magasins spécialisés.

Professionnel : Semi-professionnel dirons-nous car rare sont les joueurs professionnels à pouvoir vivre complètement du jeu. Wizard of the Coast organise régulièrement d'importants tournois avec des prizing allant de 50.000 à 1.000.000 d'euros pour les plus gros. C'est dans ces tournois que s'affronteront les meilleurs joueurs du pays ou du monde dans une ambiance extrêmement compétitive.

Nous l'auront compris, MTG est un jeu de carte à jouer entre amis ou en tournoi, mais c'est aussi un jeu à collectionner. Et c'est bien ce mix particulier qui va donner une valeur particulièrement haute à certaines cartes.

Comment un bout de carton peut-il valoir plusieurs dizaines de milliers d'euros ?

Remettons d'abord les choses en perspective : Un bout de carton, à l'instar d'un billet ou d'un Bitcoin, dispose de la valeur que l'on veut bien lui accorder. Un billet n'a de la valeur que dans un consensus général tandis qu'une carte MTG n'a de valeur qu'au travers de sa communauté.

Nous allons voir qu'il existe plusieurs leviers "naturel" ainsi que des leviers "non-naturel" qui vont accroître la valeur des cartes.

Levier naturel - La rareté dans un set : Il faut savoir que lorsque vous ouvrez un booster MTG, il y aura parmi les 15 cartes une seule rare. Prenons un exemple chiffré pour mieux comprendre :

Si un nouveau set sort avec 250 cartes différentes et que 50 d'entre elles sont rares, quelle est la chance que vous ouvrez exactement la rare dont vous avez besoin dans votre booster ? Moins de 1%...

Vous allez donc débourser une centaine d'euros pour acheter une boite de 36 boosters (avec 36 rares) afin de multiplier vos chances de trouver la bonne carte rare. Heureusement pour vous, des sites dédiés à l'achat/vente de cartes se sont créés afin de récupérer la carte dont vous aviez besoin et de vendre celle que nous n'utilisez pas.

Seulement, que se passe-t-il si nous voulons tous la même rare, et si nous la voulons en 4 exemplaires en plus ? Nous serons plusieurs centaines de milliers de joueurs à chasser la même carte. Tout le coût des boites ouvertes va alors se répercuter sur une ou plusieurs cartes. Ainsi, 99% des cartes du set coûteront quelques centimes tandis que 1% seront valorisés à plusieurs dizaines d'euros. Nous avons là un premier levier important.

Levier naturel - Les Prints : Lorsque Wizard of the Coast entame l'impression d'un nouveau set, ils vont évaluer le nombre de joueurs potentiels afin de ne pas imprimer trop ou trop peu de cartes. Ainsi, chaque set dispose de plus ou moins de copies selon la période d'impression. 

Sans surprise, le jeu ayant connu un succès croissant, plus nous avançons dans le temps, plus il y a d'impressions de chaque set et donc de chaque carte.

Si maintenant nous reprenons notre exemple précédent avec une carte rare et que nous attendons 10 ans ? Si la carte est toujours aussi recherché mais que le nombre de joueurs a doublé, la valorisation de la carte en sera fortement impactée. Ainsi cette carte pourra passer de quelques dizaines d'euros à une centaine ou plus.

Mais alors, que se passe t'il si Wizard of the Coast décide de réimprimer (reprint) une carte très demandée ? Cela dépendra fortement du ratio entre la demande et l'offre (le nombre de carte en circulation), mais généralement la valorisation de la carte pourra s'effondrer. 

Levier non-naturel - la Reserved List : Les joueurs dépensant toujours plus dans leurs cartes avec un risque planant d'effondrement (en cas de reprint), des plaintes à répétition ont forcé WotC à créer dès 1996 ce que l'on appelle la "Reserved List". La Reserved List est comme son nom l'indique une liste de cartes "réservée". Ainsi WotC s'est engagé à ne jamais réimprimer les cartes inscrites sur cette liste. Ce levier est à ce jour le plus impactant dans la valorisation des cartes.

Levier non-naturel - R&D : WotC dispose d'une équipe R&D permettant de penser les mécaniques des cartes mais aussi leur puissance relative. Dans les premières années de vie du jeu MTG, des erreurs ont été commises sur la puissance des cartes. En effet ces cartes ont été pensées à une époque où il existait peu de cartes disponibles. Avec les années, certaines nouvelles cartes ont amené une synergie (ou combo) importante avec ces anciennes cartes, ce qui a bien sur fortement augmenté leur valeur.

Si maintenant, nous reprenons notre exemple précédent sur une carte Reserved List de 1996 ou avant, qui dispose de synergie avec les nouvelles ? Le nombre de joueurs ayant été multiplié par dix, cent ou mille, il est facile de comprendre que des cartes puissent atteindre des valorisations colossales. L'exemple le plus connu (sans être le plus cher) est le Black Lotus (Lotus Noir) :

Illustration 1
Black Lotus © Guillaume OLLIER

Levier non-naturel - Les traders : Niche ou pas, MTG rassemble des valorisations qui attirent fortement les collectionneurs mais aussi les "traders". Ainsi des magasins se sont spécialisés dans l'achat/vente de ces cartes, influant grandement sur leur valorisation. Une action connue est le "Buy-out" consistant à acheter toutes les copies d'une carte afin de créer une rareté fictive.

La crise et la ruée vers l'or

La pandémie actuelle a très fortement impactée le jeu sur table. Tous les tournois et toutes les activités relatives au jeu organisé ont étés suspendues. Beaucoup de cartes récentes ont vu leur valeur chuter depuis le début de cette pandémie. A l'inverse, l'épargne des joueurs MTG (catégorie relativement aisée) a fortement augmentée et s'est dirigée vers l'or : la Reserved List.

Ne pouvant être réimprimé, cette liste de carte représente la valeur sure du jeu MTG. Et en cas de crise, comme pour l'or, on se dirige vers les ---valeurs sures. Ainsi la grande majorité des cartes de la Reserved List ont vu leur valorisation décuplée depuis 1 an.

----------------------------
Maintenant il ne vous reste plus qu'une chose à faire : Fouiller votre grenier à la recherche de ces vieilleries que vous aviez jadis possédées.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte