Petit manuel de résistance pour correcteur ubérisé

À propos de la parution de « Correcteurs et correctrices, entre prestige et précarité », aux éditions Libertalia.

Beaucoup de livres ont paru, ces dernières années, sur le métier de correcteur. Lun d’eux, Au bonheur des fautes, de Muriel Gilbert, a même reçu un accueil enthousiaste, obligeant son éditeur à le réimprimer. Ces publications ont donné une visibilité précieuse aux correcteurs, ces travailleuses et travailleurs de lombre, peu habitués à prendre la lumière, à un moment où ils en avaient bien besoin, victimes, dans la presse comme dans lédition, des politiques de réduction des coûts dans les entreprises.

Toutefois, ces livres, qui relèvent pour beaucoup de témoignages professionnels très personnels, nabordaient pas, ou peu, la question des conditions dexercice actuelles du métier. Ce n’était pas leur objet, bien sûr. Mais cela manquait au tableau de ce métier vieux de plusieurs siècles, compagnon de route de l’écriture, du livre et de l’imprimerie.

En écrivant Correcteurs et correctrices, entre prestige et précarité, paru aux éditions Libertalia en août 2021, jai donc voulu mettre la lumière sur les dessous de la correction, en particulier sur la précarité grandissante qui la gangrène, dans les maisons dédition et certaines entreprises de presse, qui ont notamment fait de nombreux correcteurs des travailleurs ubérisés avant lheure, exclus du salariat, de ses protections et de ses garanties. 

Mais, comme il ne saurait y avoir de fatalité à pareille situation, le livre entend aussi être un petit manuel pour réfléchir à comment nous pouvons relever la tête pour retrouver des conditions de travail et de rémunération dignes, préalable indispensable à la survie de notre métier. Car qui voudra se former à la correction sil na comme perspective que le paiement à la tâche ou le microentrepreneuriat dévoyé ? 

Le livre est disponible en librairie ou sur le site des éditions Libertalia. 

Revue de presse : 

Sur Acrimed, observatoire des médias

Sur « Langue sauce piquante », le blog des correcteurs du Monde

arton2416

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.