Delevoye ou l'hypocrisie du macronisme personifiée

Sur France Inter ce monsieur Delevoye ayant maintenant intégré le gouvernement tiens des propos d'une goujaterie( je suis sympa) sans nom.

C'est le vice de la macronie poussé à son comble.

Rappelons d'abord qui est ce personnage par deux "cartes postales" comme on dit.

Ce monsieur Delevoye il faut savoir qu'il n'a quasiment jamais bossé, politicien depuis l'age de 27ans et il a 72 ans. Que fait il encore dans un gouvernement ce monsieur. Qu'il laisse la place et aille cultiver des poireaux.

Deuxième carte, "Ce haut-commissaire aux retraites, qui a rang de ministre délégué, perçoit une rémunération nette mensuelle de 8 300 euros. A 72 ans, l’ex-sénateur a pu liquider toutes ses pensions de retraite, soit un montant d’environ 11 000 euros."

Il a donc un cumul de 19 000 euros mensuels et il vient nous dégringoler nos retraite ce monsieur...........

Ceci est légal à défaut d'etre exemplaire et moral. La justification qui en est donné est accrochez vous :

"Sa mission étant par essence temporaire, il ne voulait pas abandonner définitivement ses droits"

Et il nous demande de renoncer aux notres ce pourri!

 

Maintenant ses arguments fallacieux, de semeur de zizanie et de division

"À métiers identiques, retraites identiques. Comment justifier dans une société pétrie d'équité que le chauffeur de bus à Bordeaux n'ait pas la même retraite que le chauffeur de bus à Paris ?"

- Très simple M.Delevoye. Première réponse alignez donc ces régimes sur le mieux disant plutot que sur les plus mauvais, d'accord?

- Ensuite comme en Allemagne (votre modèle quelquefois) ils résultent de combats syndicaux victorieux (avant que vous ne fassiez donner vos milices). Et en Allemagne seuls ceux qui sont adhérents au syndicat qui ont fait grève pour obtenir ces avancées y ont droit. On s'aligne M.Delevoye?

"Sur la plateforme citoyenne, les Français m'ont indiqué que, puisque nous faisions une réforme universelle, il fallait supprimer le régime des parlementaires et les régimes spéciaux. Mais j'ai refusé que l'on stigmatise une catégorie de Français par rapport aux autres."

- Nous ne stigmatisons personne nous attendons un alignement de tout le monde sur le leur ou leur alignement sur le notre. Je complète en demandant également l'alignement du système des policiers que vous ne ferez pas car ils vous protègent. Vous n'aurez pas ce courage........

"Vous voyez bien la difficulté que nous avons et qui nécessite le dialogue. Il faut que nous trouvions un moyen de pérenniser afin d'embarquer la confiance des jeunes sur le fait que le système sera équilibré et solide"

- La capacité de dialogue de votre gouvernement avec les gilets jaunes les syndicats (SNCF, hopitaux etc..) a déjà été mesurée elle est nulle. Vous mentez. Ensuite trouver un moyen de pérenniser et de sécuriser nos jeunes est très simple.

Adapter le niveau de cotisations sur le nécessaire en pourcentage du PIB. C'est qu'ont fait nos anciens et ça a très bien marché.

Vous avez transférer 10 points de PIB du travail vers le capital. Avec 3 points de PIB dans le sens inverse la retraite à 60 ans pour tous et 40 annuités est possible. Pourquoi cela ne figure pas dans votre rapport?

Idéologue, hypocrite, menteur?

Enfin dernière chose, comme avec vos réformes l'espérance de vie va baisser (pus de fatigue au travail) vous aurez accolé à votre nom un nombre de décès et pas un équilibre comptable. Belle perspective...........

 

Allez je vous souhaite longue vie et pensez au fait que depuis 12 ans vous pourriez cultiver votre jardin, faire du bénévolat, écouter ou jouer de la musique, vous occuper de vos petits enfants si vous en avez.... plein de belles choses.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.