H JAN
100% secteur 2ndaire : Col blanc - Tenue bleue
Abonné·e de Mediapart

59 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 août 2022

H JAN
100% secteur 2ndaire : Col blanc - Tenue bleue
Abonné·e de Mediapart

ⵉⵎⴰⵣⵉⵖⵏ, le peuple qui chérit la liberté

« Le temps n'est plus où une culture pouvait se tuer dans l'ombre, par la violence ouverte et quelquefois avec l'acquiescement aliéné des victimes. »* Zaama !

H JAN
100% secteur 2ndaire : Col blanc - Tenue bleue
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Personne ne connaît exactement son âge. Pas même les registres de la wilaya de Tizi Ouzou. Elle est née à une époque où l'on ne déclarait que les enfants invincibles, ceux qui avaient prouvé leur résistance face au déferlement de maladies infantiles et survécu aux disettes et aux températures extrêmes qui accablent les montagnes du Djurdjura.

Elle est si petite, si menue, ses rides des sillons si profonds : on dit qu'elle a environ 90 ans plus ou moins 5. Vieille ? Zaama ! Immortelle. Avec sa petite croix tatouée sur le front en guise de lumière, elle a traversé les millénaires d'histoire; Dans sa jeunesse, elle a crié « en avant pour la liberté » avec les intrépides guerriers de Cyria qui dévalaient au IVè siècle les pentes du « bastion de la résistance berbère »** contre l’envahisseur romain; Au VIIè, elle a élu La Kahina reine du royaume des Aurès, qui, forte de son bon sens et de sa lucidité d’esprit, mena la lutte contre Hassan le général de la conquête arabe; En 1830, elle a aussi soutenu Lalla Faḍma n Sumer, surnommée « la Jeanne d’Arc » du Djurdjura par le Maréchal Randon. Au moment de la guerre d'Algérie, elle s'amusait du pied de nez de sa belle-soeur à l'armée française : malgré des dizaines de perquisitions, les soldats n'ont jamais trouvé l'argent que cette jeune femme, aussi sage et impassible qu'elle est tumultueuse et turbulente, cousait soigneusement dans la serpillère posée sur le seuil de la porte. Aucun ogre*** ne les a dévorées. Celui-là battu par ses préjugés : il n'a pas vu dans cette jeune femme analphabète l'esprit brillant, qui plantait dans ses champs les premiers bulbes de safran de Kabylie.

Un léger strabisme, ses cheveux colorés au henné, sa « thaqandourth » aux couleurs chatoyantes bordée de motifs géométriques, sa cape rayée jaune, orange, rouge et noire, ses bijoux en corail...elle tient assurément du djinn. Elle crépite d'électricité. Ma main au feu, jamais elle ne recharge son portable collé à son oreille pour organiser les trajets qui la mènent d'une fête à l'autre, comme un général se rend sur les différents fronts d'une bataille.

Aux premières mesures de « Zaama, Zaama » scandées par l'abendayer, elle est au centre de la piste et ses fesses vibrent sur un mode phrygien (tuto 2'50). Takfarinas, la star populaire de chaabi, a choisi un nom de scène qui rend hommage à ce fils de paysan berbère, venu de Numidie. Les kabyles sont pudiques, pas du genre à évoquer leurs hauts faits de guerre. Pourtant, elle pourrait vous raconter comment, après avoir servi plusieurs année dans l'armée romaine, ce fier guerrier unifia les tribus berbères puis mena une guerre de 7 ans contre l’envahisseur romain. Pour l'instant, sur la piste de danse, elle est cette sentinelle de l'âme kabyle de plus d'énergie et de plus d'ardeur qui entretient la fermeté des autres et leur envie de danser****.

Takfarinas - Zaama Zaama (Clip officiel) © TakfarinasVEVO

L'ignoble attaque contre Salman Rushdie nous rappelle qu'il ne devrait y avoir que des combats de mots. Mots contre mots. Zaama signifie « tranchant » ou « couteau » dans un dialecte malien; Zaim signifie « noble » en arabe. Pour les berbères, Zaama est une interjection qui ponctue les phrases de pointes d'ironie pour trancher (au figuré) la morgue des puissants et des soumis volontaires. C'est ce que dit la chanson :

« On va se réveiller demain Zaama (soi-disant) / Ca sera normalement notre tour Zaama (c'est ça cause toujours) / Dès qu’un truc se termine, un autre recommence ... Je t'emmène au 7è ciel, tu règneras, au royaume de l'amour et de la joie, je me sentirai roi Zaama (pour faire semblant) »

« Zaama » requiert de prendre de la hauteur, de se percher dans les villages nid d'aigle de Kabylie. Mais il reste plus facile d'appliquer « Zaama » que de pratiquer la danse kabyle : Elisabeth Borne a un plan contre les canicules Zaama / Le président Macron supporte le pouvoir d'achat Zaama / Klaus Schwab veut transformer le néolibéralisme vers un capitalisme des stakeholders Zaama Zaama (blablabla).

Alors peut-être la rencontrerez-vous aussi. Elle tapote de bisous ceux qu'elle aime et joue des tours aux puissants qui détruisent les cultures. Vous pourrez l'appeler Thiléli qui signifie en kabyle...Liberté.

* Lmulud At Mɛemmeṛ / **Tahar Oussedik / *** Idir / ****Machiavel et aussi très librement inspiré de Theodore Zeldin, Vladimir Jankélévitch et bien d'autres références évoquées par les contributeurs de Médiapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Ce que le gouvernement a fait aux chômeurs
La première réforme de l’assurance-chômage est pleinement entrée en vigueur il y a tout juste un an, et nul ne sait combien de chômeurs elle a pénalisé. Si les chiffres sont invisibles, les conséquences sur la vie des gens sont brutales. Témoignages.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Migrations
Sur TikTok, les passeurs font miroiter l’Angleterre à des Albanais, qui s’entassent à Calais
Depuis le début de l’année, les Albanais sont particulièrement nombreux à tenter la traversée de la Manche pour rejoindre l’Angleterre, poussés par des réseaux de passeurs dont la propagande abreuve les réseaux sociaux. Une fois dans le nord de la France, beaucoup déchantent.
par Nejma Brahim
Journal
L’imam Iquioussen, réclamé par la France, a été arrêté en Belgique
Visé par un mandat d’arrêt européen émis par la France, le prédicateur Hassan Iquioussen a été interpellé par la police belge vendredi, près de Mons. Il appartient désormais à la justice belge de se prononcer sur son éventuelle remise à la France. 
par Camille Polloni
Journal
« Les SDF étrangers ne sont pas les bienvenus » : un préfet ne devrait pas dire ça
Dans un tweet, le préfet de l’Hérault a déclaré vouloir « en finir avec la délinquance des SDF étrangers » à Montpellier, affirmant que les CRS « ne les lâcheraient pas ». Une stigmatisation assumée, dans la lignée de la politique prônée par Gérald Darmanin envers les « délinquants étrangers ».
par Prisca Borrel, Nejma Brahim et Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Les élections au Brésil : changement de cap, ou prélude à un coup d’État ?
Les élections qui se dérouleront au Brésil les 2 et 30 octobre prochain auront un impact énorme pour les Brésiliens, mais aussi pour le reste du monde, tant les programmes des deux principaux candidats s’opposent. Tous les sondages indiquent que Lula sera élu, mais la question qui hante les Brésiliens est de savoir si l’armée acceptera la défaite de Bolsonaro. Par Michel Gevers.
par Carta Academica
Billet de blog
Brésil : lettre ouverte aux membres du Tribunal Supérieur Électoral
En notre qualité d’avocats de Monsieur Lula nous avions interpellé sur l’instrumentalisation de la justice à des fins politiques à l’origine des poursuites et de la détention arbitraires subies par notre client. Nous dénonçons les attaques ignominieuses de Monsieur Bolsonaro à l’encontre de Monsieur Lula et sa remise en cause systématique de décisions judiciaires l’ayant définitivement mis hors de cause. Par William Bourdon et Amélie Lefebvre.
par w.bourdon
Billet de blog
Élections au Brésil - Décryptage et analyse
Lecteurs et lectrices des pages « International » de la presse francophone savent que le Brésil vit un moment crucial pour son destin des prochaines années. À moins d'une semaine du premier tour des élections présidentielles, le climat est tendu et les résultats imprévisibles sous de nombreux aspects.
par Cha Dafol
Billet de blog
Billet du Brésil #5 / Dimanche, un coup d’État est-il possible ?
S'accrochant au pouvoir, Jair Bolsonaro laisse planer le doute sur l'éventualité d'un coup d'Etat, en cas de défaite aux élections. Mais les conditions sont-elles vraiment réunies pour garantir son succès ?
par Timotinho