« On n’attend rien de Macron! »

Que va dire Macron ? A en croire les médias la France serait suspendue à la parole présidentielle. « Macron, on n’attend rien de toi ! » a-t-on pu lire dans les manifs d’hier, acte 22.

« On n’attend rien de Macron! »

Que va dire Macron ? A en croire les médias la France serait suspendue à la parole présidentielle. « Macron, on n’attend rien de toi ! » a-t-on pu lire dans les manifs d’hier, acte 22.

Et en effet, il n’y a rien à attendre de Macron. Il ne changera pas de politique, Macron est là pour servir les intérêts du capital et de la finance, il fera le job jusqu’au bout.

Il devra, tout au plus, consentir quelques « cadeaux » que nous paierons nous-mêmes, tout en faisant passer ses réformes rétrogrades pour des réponses aux gilets jaunes.

Alors quoi ? Il n’y a pas d’autre solution que de pousser le mouvement social jusqu’à ce qu’il soit en mesure d’ouvrir une alternative politique.

Les revendications sont clairement affichées : justice fiscale et sociale pour une augmentation du pouvoir d’achat permettant à chacun de vivre dignement de son travail ou de sa retraite, développement des services publics partout et pour tous, innovations démocratiques donnant aux couches populaires l’accès aux décisions et au pouvoir politique, révolution écologique.

Les forces sociales sont en voie de convergence autour d’un salariat où s’éveille, au fil des luttes, la conscience de classe : gilets jaunes, syndicats ouvriers, enseignants, hospitaliers, fonction publique et territoriales, cheminots, gaziers et électriciens, employés des commerces, chômeurs, retraités, jeunes en formation, petite paysannerie, auto-entrepreneurs et indépendants…

Reste le point mort : la traduction politique de ce mouvement. Il manque clairement la conscience des transformations profondes et radicales que supposent la satisfaction des revendications : transformation du mode de production et du travail, du mode de répartition, transformation du pouvoir, signant une mise en cause du système capitaliste.

Quels signes les résultats des prochaines élections européennes vont-ils donner ? Les indications fournies par les derniers sondages sont déconcertantes : forte abstention, victoire de la droite des Macron, Wauquier, Le Pen, marginalisation des forces de gauche.

Un résultat qui irait évidemment contre les intérêts de ceux qui manifestent depuis près de cinq mois maintenant et approfondirait la crise politique et institutionnelle que connait notre pays.

Dans cette élection, seule une remontée spectaculaire du parti communiste serait en mesure d’ouvrir une perspective politique à la hauteur des enjeux révolutionnaires qui travaillent l’ensemble de nos sociétés.

Dans la situation politique et sociale de la France, tout peut arriver. Travaillons au meilleur.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.