La délinquance enfin éradiquée en France

Ouf ! Le gouvernement a enfin trouvé les solutions pour éradiquer la délinquance : d'abord expulser les roms, ensuite créer une nouvelle classe de sous-citoyens qui pourront être déchus de la nationalité française s'ils commettent un crime.

Il était temps car la délinquance de quelques dizaines de roms parmi les 10 à 15 000 présents sur notre sol, qui a augmenté de 130% en quelques années, devenait hautement dangereuse. Pour la plus grande partie il s'agit de rapines et de vols à la tire, méfaits insupportables qui transformaient la vie des 60 millions de français en un véritable cauchemard. Mais tout cela va maintenant cesser grâce à l'expulsion des roms, sans distinction, et nous allons pouvoir revenir à des activités bien plus françaises et donc enfin supportables : l'évasion fiscale et la corruption en col blanc qui ne coûtent que quelques dizaines de milliards d'euros chaque année à notre merveilleux pays.

Quant à la déchéance de la nationalité, il suffisait simplement d'y penser. Désormais les délinquants d'origine étrangère se raviseront au moment de commettre leurs méfaits. En effet, jusqu'ici ils n'écopaient que d'une simple sentence d'enfermement à perpétuité pour l'assassinat d'un représentant de l'état, comment voulez-vous que cela les fasse reculer ? En revanche perdre leur nationalité fraichement acquise, voilà qui les fera réfléchir. A n'en pas douter ces assassins vont désormais cesser sans délai leurs activités meurtrières en voyant se profiler cette sanction si pénible.

Heureux français que nous sommes, une fois ces mesures mises en place, on en aura fini avec la délinquance, il n'y aura plus besoin d'en parler car elle n'existera plus. Ah bien sûr il aura été nécessaire pour cela de renoncer aux principes mêmes de notre République, l'égalité devant la loi, sans préjugé d'origine ni de race, mais franchement ne croyez-vous pas que cela en vaille la peine ? Pensez-y, à quoi sert cette égalité si ce n'est en réalité à faire simplement le lit de ces quelques dizaines de roms et de ces quelques assassins qui chaque jour, chaque heure et chaque instant nous pourissent la vie. Avec un simple retour à la discrimination, comme celle connue sous cet excellent gouvernement de Vichy, nous français allons enfin être soulagés de tous nos maux et pourrons vivre heureux. Nous reviendrons en terrain connu où les activités des ploutocrates bien français pourront s'épanouir : collusion, corruption, évasion fiscale, que de la routine bien française commise par des français avec des têtes d'honnêtes hommes, pure souche.

Dans ce combat contre l'intolérable il faut saluer l'action remarquable de nos élites médiatico intellectuelles, ces quelques mêmes chroniqueurs autorisés à tourner en boucle sur nos media, car ils l'ont bien compris, l'enjeu est de taille. Foin des réformes de la justice, des retraites, de la santé, de l'éducation, foin du chômage, de la pollution, des quartiers défavorisés, de l'intégration, foin de tout cela, la petite délinquance est le seul et vrai cancer ne notre société. Il ne sert à rien de stigmatiser les riches et les puissants qui s'échangent des milliards d'euros au travers des paradis fiscaux, il ne sert à rien de stigmatiser les banquiers, les financiers et leur cupidité pour nous faire croire qu'ils seraient responsables d'une crise, il ne sert à rien de stigmatiser les multinationales qui nous imposent une consommation effrénée au prétexte qu'il n'y aurait pas assez de ressources sur la planète, non tout cela n'est que vacuité, écran de fumée pour nous détourner du vrai problème : seule la petite délinquance plombe notre société. Alors remercions ces "personnes autorisées" qui aident notre gouvernement dans sa tâche si rude en nous gavant de justifications adroites pour nous expliquer tout le bien fondé d'une telle politique.

Dans ce cadre, et si je puis me permettre, vivement la reprise du "débat sur l'identité nationale" qui nous a permis de traiter et résoudre en profondeur les problèmes de la nation. Je propose même l'ouverture d'un autre débat, concernant le social dans la nation, tant l'aspect social est important pour notre pays. On pourrait l'appeler "débat sur le social national", ou encore "débat national socialiste", ça sonne mieux.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.