Aujourd'hui, tous fichés. Demain, tous pucés ?

Aux Etats-Unis, un projet de loi (RF 3200 - page 1001) relatif aux soins de santé, adopté par le Congrès américain en 2011, contient l'exigence selon laquelle tous les citoyens qui dépendent du système de santé devront être identifiés par l'implantation d'une puce sous-cutanée.

En fait, cela était déjà prévu dès 2004, comme l'atteste un document de la FDA (Food and Drug Administration), document intitulé "Class II Special Guidance Document : Implantable Radiofrequency Transponder System for Patient Identification and Health Information".

Puis, en 2009, le projet de loi America's Affordable Health Choices Act of 2009, on peut lire dans le paragraphe "Subtitle C - National Medical Device Registre" qu'un fichier de toute personne ayant ou ayant eu un dispositif implanté dans le corps est prévu.

Donc toutes les personnes ayant reçu la micro-puce seront répertoriées dans un nouveau fichier qui sera mis en place exprès.

Sous prétexte de mieux assurer les soins médicaux, de préserver la santé des individus et de lutter contre la menace terroriste, la population sera concrêtement marquée avec une puce électronique et fichée. Un marquage obligatoire est prévu pour tous les américains depuis 2013 et sur une échéance à 3 ans.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.