Les jeunes talents émergents du Qatar au salon Maison & Objet

Pour démarrer l’année culturelle France-Qatar 2020 et célébrer les liens spéciaux qui unissent la France et le Qatar, ce dernier a envoyé pour la première fois lors du salon Maison & Objet ses plus talentueux artistes et designers émergents.

New Doha 2022 © Hazem Asif New Doha 2022 © Hazem Asif
En effet, Son Excellence Ali bin Jassim Al Thani a souligné vouloir « montrer au monde entier que le Qatar est aussi un pays qui se développe dans le domaine de l’art et qui pense aux générations futures en formant de jeunes artistes et designers talentueux qui foisonnent d’idées nouvelles ».

Ainsi, cette année le Qatar a mis en avant 4 jeunes talentueuses artistes présentes lors du salon, toutes diplômées de l’université Virginia Commonwealth de Doha. Pour l’ambassadeur cela montre « la volonté du Qatar à vouloir changer la façon dont le monde les perçoit et s’inscrire dans une ère de renouveau et d’intégration. »

Cette exposition est unique, elle est spéciale non seulement parce qu’elle reflète le Qatar mais aussi parce qu’elle provient de jeunes artistes qataries qui ont chacune une vision différente de l’art et ceci fait preuve d’ouverture d’esprit d’après Son Excellence Ali bin Jassim Al Thani.

image2

Maryam Al-Homaid « a voulu refléter au maximum la vie et la société de tous les jours à Doha tout en gardant la culture du Qatar avec ces tapis. »

Sur le premier tapis on peut voir une tour en construction. L’artiste veut montrer ici la perpétuelle évolution du Qatar qui incarne une volonté de développement et qui s’impose dans le monde des affaires comme de plus grands pays tels que la France ou les USA.

Maryam Al-Homaid a voulu montrer et décrire la vie de tous le jours au Qatar sur le deuxième tapis.

Sur le troisième s’inscrit la volonté de l’artiste « de montrer la richesse du Qatar en inscrivant sur le tapis quelques marques de voiture que nous sommes le plus susceptible de voir au Qatar » . On soulignera que l’on ne voit ou presque que des marques de luxe.

 © Maryam Al-Homaid © Maryam Al-Homaid

Reema Abu Hassan directrice fondatrice de Clay encounters est une jeune artiste/designer qui avec la nouvelle technologie du modeling et de l’impression 3D a su garder la recette traditionnelle de fabrication de la céramique sur ses récents projets.

 © Reema Abu Hassan © Reema Abu Hassan
 © Reema Abu Hassan © Reema Abu Hassan

Aisha N. Al-Sowaidi est une jeune artiste aux talents multiples comme nous avons pu le voir lors du salon de Maison & Objet.

En effet ses récentes créations reflètent la culture qatarie tout en mettant en avant de nouveaux designs. Selon Aisha N. Al-Sowaidi ces encensoirs et ce genre de canapé qatari permettent de personnaliser sa maison dans l’objectif de se sentir naturellement chez soi. Aussi selon l’artiste, ses créations s’inscrivent toujours dans une volonté de préserver le souvenir et la tradition.

Encensoirs © Aisha N. Al-Sowaidi Encensoirs © Aisha N. Al-Sowaidi
Canapé © Aisha N. Al-Sowaidi Canapé © Aisha N. Al-Sowaidi

Reem Al-Thani est un jeune talent qatari qui ne se dit pas artiste comme les autres, mais plutôt designer et architecte. En effet sa récente création the « Spine sculpture » reflète une volonté de renouer le contact avec les personnes qui « interagissent avec » selon Reem Al-Thani. En effet on pourrait croire aux premiers abords que c’est un objet rigide ou dur voir même qui fasse peur, mais c’est tout à fait le contraire lorsque l’on s’approche de la sculpture et qu’on la touche. Cette sculpture est mobile et douce. Le concepte de cette oeuvre lui est venue du mouvement de la colonne vertébrale dans le corps humain.

Spine sculpture © Reem Al-Thani Spine sculpture © Reem Al-Thani

Cette dernière a voulu mettre en chalenge la façon dont les gens ou le monde conçoivent L’Art. En effet selon elle « chacun peut voir, exprimer ou interagir de façon différente avec cette sculpture et c’est ce qui permet à L’Art de prendre tout son sens. »

 © Hessa Al-Ali © Hessa Al-Ali

 

Henri Fourcadis

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.