Henri SANTAMARIA

Vieux prof ayant repris ses études de sociologie dans l'illusoire espoir de lutter contre une injustice

Perpignan - France

Sa biographie
Né en 1960 de fils d'immigrés espagnols. Élève studieux, sur diplômé mais parce que ça ne donne pas d'emploi, 20 ans de découvertes professionnelles multiples puis quinze de prof. Seules constantes ans cette vie au parcours professionnel sinueux : le goût de la lecture, de l'écriture, de la course à pied et surtout un couple qui vit l'amour conjugal depuis plus de 35 ans. Mais tout à une fin! Enfin, c'est avant d'y arriver que c'est le plus désagréable... Depuis six ans et pour encore de nombreuses années, je suis condamné à verser une pension alimentaire à ma fille majeure (et largement à 27 ans) pour qu'en six ans elle obtienne un BTS et un second peut-être dans quelques années et me dépouille (avec l'aval de la JAF) et me laisse arriver pauvre à la retraite. Ces pauvres jeunes (ceux qui ne réclament pas) ont peu de chances (comme chacun le sait...). À part ça, j'attends la mort (à oins que je ne me la donne) dans une poignée de décennies mais avant j'entends gueuler car à se taire et à croire qu'on peut vivre son petit bonheur dans son coin on se fait e...
Son blog
2 abonnés Le blog de Henri SANTAMARIA
Ses éditions
Voir tous
Voir tous
  • Édition Des livres et nous

    «Injuriez-vous! Du bon usage de l’insulte», de Julienne Flory

    Par
    Voici la chronique, dans le cadre de l'édition « Des Livres et Nous », du premier livre d’une philosophe-sociologue qui aborde avec l’étude des injures un domaine qui ouvre des perspectives intéressantes de compréhension du fonctionnement de notre société. Il s’affiche par une injonction paradoxale : Injuriez-vous ! mais un sous-titre l’éclaire fort justement sous la forme d’un programme : Du bon usage de l’insulte.