Le racket social, un exemple

Les vieux de plus de 50 ans des classes moyennes peuvent ne plus avoir de droits sociaux pour eux et des devoirs sociaux à assumer pour leurs enfants

Ne quittez pas le confortable l'univers des statuts précaires des contractuels de l'État, il pourrait vous en cuire si vous avez plus de 50 ans. C'est ce qui m'arrive depuis quelques années.

Faire le même travail que les agents statutaires depuis quinze ans ne vous donne droit à rien de cette grande protection dont bénéficient les fonctionnaires et que tous les ultra libéraux voudraient éradiquer. Si vous quittez votre emploi sous payé, vous n'aurez pas droit au chômage et entre Pôle Emploi et votre administration vous ne serez qu'une balle de billard pour ne pas vous payer d'indemnités auxquelles ni vous ni votre administration n'auront cotisé alors pourquoi vous en verserait-on?

Vous ne serez qu'un chômeur non indemnisé. Un de plus et à plus de 50 ans, vous êtes mort professionnellement.

Vous n'aviez qu'à ne pas quitter votre emploi!

Mais s'il vous était devenu insupportable ou si votre contrat n'a pas été reconduit, tants pis pour vous. Vous voila en direction de la retraite mais jeté dans une trappe à pauvreté.

Si votre conjoint travaille et vous nourrit vous avez de la chance sinon RSA, comme tout le monde. Et puis il vous faudra faire avec! Car comme chacun le sait depuis Séguela quand à 50 ans t'as pas une Rollex...

C'est dans ce tunnel que je me trouve comme d'autres, sans aucun droit ou revenu, sauf ceux de mon épouse. Même après avoir étudié, travaillé, surmonté la précarité et il en sera sans doute ainsi encore 7 ans au minimum, jusqu'à la retraite. Le temps d'éradiquer la maigre épargne qui reste et de me retrouver sans logement et avec un minimum vieillesse (et la petite retraite de mon épouse, si notre couple résiste).

Oh, il y a plus grave.... on peut avoir une absence de droits sociaux mais des devoirs sociauxà assumer pour ses enfants.Car eux aussi n'ont droit à rien, puis à pas grand chose (s'ils ont du mal à trouver un emploi rémunérateur).

Notre fille (notre fils lui c'est différent) s'incruste (c'est si dur pour le  jeunes...) et veut continuer à percevoir les 1000 € mensuels qu'elle nous prend et auxquels elle rajoute des salaires ou des allocations (c'est selon, depuis 5 ans déjà).

Le JAF diffère sa réponse mais il va nous en remettre pour quelques années : je lui dois "l'obligation d'entretien"  jusqu'à la fin de ses études, jusqu'à ce qu'elle ai un emploi. Les JAF travaillent pour Pôle Emploi ou pour le ministère des jeunes? Pas pour celui des vieux. Pour celui des citoyens qui ont tous des droits et des devoirs? Pas sûr.

Il reste un peu d'espoir? Oui, notre couple tient. Je ne bois pas, ne me drogue pas et crois que je peux encore sortir de ce tunnel vers la pauvreté. Pas sûr pourtant que j'y parvienne avant la mort.

Le monde va si mal, les contraintes budgétaires..., pas sûr, pas sûr.

Le grand soir est passé et les petits matins sont blafards. Je votais socialiste, pas sûr que je le refasse et si je dois choisir avec FN. Que ferais-je?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.