Hervé Labarthe
Commandant de Bord Airbus. Ex Commandant de Bord et Instructeur d'Air France
Abonné·e de Mediapart

281 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 déc. 2013

Hervé Labarthe
Commandant de Bord Airbus. Ex Commandant de Bord et Instructeur d'Air France
Abonné·e de Mediapart

SPECIAL INVESTIGATION / AIR FRANCE : LA CHUTE LIBRE

 Il y a tout juste un peu plus d'un an, Canal+ diffusait dans son émission Special Investigation, un reportage choc sur la catastrophe aérienne Rio-Paris du vol AF 447, intitulé " Air France : La chute libre " . L'émission à défaut d'avoir convaincu, suscita avant même sa diffusion de vives polémiques. Le journaliste François Nénin, l'auteur du reportage,  s'attira immédiatement les foudres de la Cie Air France qui parla un temps de poursuites judiciaires. La Cie Air France elle-même, publia une " mise au point " avant même que l'émission ne fût diffusée tentant ainsi de la discréditer, faisant aussi preuve d'une grande exaspération. Chose assez étonnante elle offrit clairement à l'ex-syndicaliste Gérard Arnoux, commandant de bord sur Airbus A320 dans cette même Cie, l'opportunité de s'exprimer longuement sur ce reportage auquel, fait qu'il conviendra de noter, il avait lui-même participé !Gérard Arnoux, qui se présente volontiers comme le conseiller technique de l'Association Entraide et Solidarité AF 447, est  aujourd'hui mis en Examen pour le Chef  de Diffamation publique, depuis le 6 Novembre 2013, très exactement.

Hervé Labarthe
Commandant de Bord Airbus. Ex Commandant de Bord et Instructeur d'Air France
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il y a tout juste un peu plus d'un an, Canal+ diffusait dans son émission Special Investigation, un reportage choc sur la catastrophe aérienne Rio-Paris du vol AF 447, intitulé " Air France : La chute libre " . L'émission à défaut d'avoir convaincu, suscita avant même sa diffusion de vives polémiques. Le journaliste François Nénin, l'auteur du reportage,  s'attira immédiatement les foudres de la Cie Air France qui parla un temps de poursuites judiciaires.
La Cie Air France elle-même, publia une " mise au point " avant même que l'émission ne fût diffusée tentant ainsi de la discréditer, faisant aussi preuve d'une grande exaspération. Chose assez étonnante elle offrit clairement à l'ex-syndicaliste Gérard Arnoux, commandant de bord sur Airbus A320 dans cette même Cie, l'opportunité de s'exprimer longuement sur ce reportage auquel, fait qu'il conviendra de noter, il avait lui-même participé !


Gérard Arnoux, qui se présente volontiers comme le conseiller technique de l'Association Entraide et Solidarité AF 447, est  aujourd'hui mis en Examen pour le Chef  de Diffamation publique, depuis le 6 Novembre 2013, très exactement.

Adeline Challon-Kemoun est Directrice de la Communication de la Cie Air France. Fraîchement nommée en remplacement de François Brousse, elle prend ses fonctions le 5 Mars 2012 et est membre du Comité exécutif. Elle vient de France Télévisions, où elle aura passé un an à peine comme directrice de la communication externe et du marketing image.

Directrice de la publication du site web coporate.
airfrance.com
qui publie la " mise au point Air France " citée plus haut et met en ligne la vidéo dans laquelle s'exprime Gérard Arnoux, elle est, elle aussi,

mise en Examen 

pour le Chef de

Diffamation publique 

depuis le 6 Novembre 2013.

L'homme semble mal à I'aise. II a l'air de flotter dans son uniforme de pilote d'Air France fraîchement repassé et se tient accoudé à un meuble comme à un zinc, face à la caméra. La mise en scène est désuète, à l'image des deux tableaux vintage que l'on aperçoit en fond: Paris et la France. Il se tient les mains et démarre son allocution ponctuée de " euh " d'hésitation 

Il s'agit bien entendu de Gérard Arnoux dont le journaliste François Nénin commente ainsi le début de cette fameuse vidéo, dans un livre, paru quelques mois après l'émission et dont d'ailleurs le toujours très en forme Pierre Sparaco nous livre ici une de ses analyses dont il a le secret dans une chronique qu'il intitule carrément " Omerta, Vendetta, complot apocalyptique "

Tout au plaisir de lire la plume vive, acérée et lucide de Pierre Sparaco qui disons le, descend en flamme le livre de François Nénin, ne nous privons pas pour autant d'en lire malgré tout quelques extraits :

Chapitre 18 : " Les pistes interdites du crash du Rio-Paris

Gérard Arnoux est-il manipulé à ce moment ?

C'est en tous cas la question que pose Nénin. 

Gérard Arnoux est-il manipulé à ce moment ? Cette vidéo est tournée à la manière de celles des preneurs d'otage, un script a été écrit, nous dira-t-il plus tard.

Une chose est sûre, ce syndicaliste est en contact avec Adeline Challon-Kemoun, la nouvelle directrice de la communication d'Air France, ancienne "dircom", de France télévision. C'est lui qui la prévient que notre documentaire va bientôt être diffusé. Nous avons reçu par erreur son mail de réponse. Il en dit long sur les pratiques de ces spin doctors à la française.

Cet épisode esr intéressant car il illustre deux choses : I'impossibilité viscérale de la plupart des pilotes de voir leurs camarades chargés pour le crash de Rio, et I'ambiguïté d'une certaine forme de syndicalisme qui fait le jeu de la direction d'Air France. 

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Sobriété : le gouvernement a un plan, mais qui pour l’appliquer ?
L’exécutif annonce de nombreuses mesures pour réduire la consommation d’énergie de 10 % d’ici à 2024. Mais presque tout est basé sur le volontariat et les moyens de mise en œuvre restent flous. 
par Jade Lindgaard
Journal
Altice obtient une censure d’articles à venir au nom du secret des affaires
Le groupe de Patrick Drahi demandait en référé, au nom du secret des affaires, la censure de trois articles publiés par le site Reflets et exploitant des documents interne mis en ligne par des hackers. Le tribunal de commerce a rejeté cette demande mais ordonne au journal de ne plus écrire sur le sujet.
par Jérôme Hourdeaux
Journal
Procès France Télécom : une condamnation pour l’exemple ?
Le 30 septembre, les anciens dirigeants de France Télécom ont vu leur condamnation pour « harcèlement moral institutionnel » confirmée en appel. Leur politique de départs forcés, menée à partir de 2007, avait débouché sur une vague de suicides. Mais les responsables échappent à la prison ferme. Quelle portée pour ce jugement ?
par À l’air libre
Journal
Une loi mussolinienne appliquée en France ? Le cas Vincenzo Vecchi inquiète
En vertu d’une loi italienne de 1930, la Cour de cassation pourrait remettre à l’Italie le militant altermondialiste réfugié en France depuis plus de dix ans, au moment où le post-fascisme accède au pouvoir dans la péninsule. La gauche s’y oppose fermement.
par Mathieu Dejean

La sélection du Club

Billet de blog
Transition écologique ou rupture sociétale ?
La crise actuelle peut-elle se résoudre avec une transition vers un mode de fonctionnement meilleur ou par une rupture ? La première option tend à parier sur la technologie salvatrice quand la seconde met la politique et ses contraintes au premier plan.
par Gilles Rotillon
Billet de blog
Quand les riches se mettent à partager
Quand Christophe Galtier et Kylian Mbappé ont osé faire leur sortie médiatique sur les jets privés et les chars à voile, un torrent de réactions outragées s'est abattu sur eux. Si les deux sportifs clament l'erreur communicationnelle, il se pourrait en fait que cette polémique cache en elle la volonté des dominants de partager des dettes qu'ils ont eux-mêmes contractées.
par massimo del potro
Billet de blog
Doudoune, col roulé et sèche-linge : la sobriété pour les Nuls
Quand les leaders de Macronie expliquent aux Français comment ils s'appliquent à eux-mêmes les injonctions de sobriété énergétique, on se prend à hésiter entre rire et saine colère.
par ugictcgt
Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart