SPECIAL INVESTIGATION / AIR FRANCE : LA CHUTE LIBRE

 Il y a tout juste un peu plus d'un an, Canal+ diffusait dans son émission Special Investigation, un reportage choc sur la catastrophe aérienne Rio-Paris du vol AF 447, intitulé " Air France : La chute libre " . L'émission à défaut d'avoir convaincu, suscita avant même sa diffusion de vives polémiques. Le journaliste François Nénin, l'auteur du reportage,  s'attira immédiatement les foudres de la Cie Air France qui parla un temps de poursuites judiciaires. La Cie Air France elle-même, publia une " mise au point " avant même que l'émission ne fût diffusée tentant ainsi de la discréditer, faisant aussi preuve d'une grande exaspération. Chose assez étonnante elle offrit clairement à l'ex-syndicaliste Gérard Arnoux, commandant de bord sur Airbus A320 dans cette même Cie, l'opportunité de s'exprimer longuement sur ce reportage auquel, fait qu'il conviendra de noter, il avait lui-même participé !Gérard Arnoux, qui se présente volontiers comme le conseiller technique de l'Association Entraide et Solidarité AF 447, est  aujourd'hui mis en Examen pour le Chef  de Diffamation publique, depuis le 6 Novembre 2013, très exactement.

 

Il y a tout juste un peu plus d'un an, Canal+ diffusait dans son émission Special Investigation, un reportage choc sur la catastrophe aérienne Rio-Paris du vol AF 447, intitulé " Air France : La chute libre " . L'émission à défaut d'avoir convaincu, suscita avant même sa diffusion de vives polémiques. Le journaliste François Nénin, l'auteur du reportage,  s'attira immédiatement les foudres de la Cie Air France qui parla un temps de poursuites judiciaires.
La Cie Air France elle-même, publia une " mise au point " avant même que l'émission ne fût diffusée tentant ainsi de la discréditer, faisant aussi preuve d'une grande exaspération. Chose assez étonnante elle offrit clairement à l'ex-syndicaliste Gérard Arnoux, commandant de bord sur Airbus A320 dans cette même Cie, l'opportunité de s'exprimer longuement sur ce reportage auquel, fait qu'il conviendra de noter, il avait lui-même participé !


Gérard Arnoux, qui se présente volontiers comme le conseiller technique de l'Association Entraide et Solidarité AF 447, est  
aujourd'hui mis en Examen pour le Chef  de Diffamation publique, depuis le 6 Novembre 2013, très exactement.


Adeline Challon-Kemoun est Directrice de la Communication de la Cie Air France. Fraîchement nommée en remplacement de François Brousse, elle prend ses fonctions le 5 Mars 2012 et est membre du Comité exécutif. Elle vient de France Télévisions, où elle aura passé un an à peine comme directrice de la communication externe et du marketing image.

Directrice de la publication du site web coporate.
airfrance.com
qui publie la " mise au point Air France " citée plus haut et met en ligne la vidéo dans laquelle s'exprime Gérard Arnoux, elle est, elle aussi, mise en Examen pour le Chef de
Diffamation publique depuis le 6 Novembre 2013.


L'homme semble mal à I'aise. II a l'air de flotter dans son uniforme de pilote d'Air France fraîchement repassé et se tient accoudé à un meuble comme à un zinc, face à la caméra. La mise en scène est désuète, à l'image des deux tableaux vintage que l'on aperçoit en fond: Paris et la France. Il se tient les mains et démarre son allocution ponctuée de " euh " d'hésitation 

 

Il s'agit bien entendu de Gérard Arnoux dont le journaliste François Nénin commente ainsi le début de cette fameuse vidéo, dans un livre, paru quelques mois après l'émission et dont d'ailleurs le toujours très en forme Pierre Sparaco nous livre ici une de ses analyses dont il a le secret dans une chronique qu'il intitule carrément " Omerta, Vendetta, complot apocalyptique "

Tout au plaisir de lire la plume vive, acérée et lucide de Pierre Sparaco qui disons le, descend en flamme le livre de François Nénin, ne nous privons pas pour autant d'en lire malgré tout quelques extraits :

Chapitre 18 : " Les pistes interdites du crash du Rio-Paris

 

Gérard Arnoux est-il manipulé à ce moment ?

C'est en tous cas la question que pose Nénin. 

 

Gérard Arnoux est-il manipulé à ce moment ? Cette vidéo est tournée à la manière de celles des preneurs d'otage, un script a été écrit, nous dira-t-il plus tard.

Une chose est sûre, ce syndicaliste est en contact avec Adeline Challon-Kemoun, la nouvelle directrice de la communication d'Air France, ancienne "dircom", de France télévision. C'est lui qui la prévient que notre documentaire va bientôt être diffusé. Nous avons reçu par erreur son mail de réponse. Il en dit long sur les pratiques de ces spin doctors à la française.

Cet épisode esr intéressant car il illustre deux choses : I'impossibilité viscérale de la plupart des pilotes de voir leurs camarades chargés pour le crash de Rio, et I'ambiguïté d'une certaine forme de syndicalisme qui fait le jeu de la direction d'Air France. 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.