Malaysia MH370 : OPERATION SUDOKU ( SIA 068 / 29500' )

 Mais où est passé le trio de compétences du BEA ? Dans les quarantièmes rugissants ? Troadec le marin dans les quarantièmes ça a de la gueule quand même... Non ? La théorie et les modèles sur les " rétro-courants " là bas ça va être du lourd... et ça va durer...Gérard Arnoux vient de comprendre m'a t-on dit ! Maintenant, il sent le manche,  c'est normal il s'agit d'un B777, enfin c'est dans ses fantasmes car le gros bazar du 777, il ne sentira jamais, le pauvre. Vous me faites marrer, vous croyez que c'est cool là haut ? 

 

Mais où est passé le trio de compétences du BEA ? Dans les quarantièmes rugissants ? Troadec le marin dans les quarantièmes ça a de la gueule quand même... Non ? 

La théorie et les modèles sur les " rétro-courants " là bas ça va être du lourd... et ça va durer...

Gérard Arnoux vient de comprendre m'a t-on dit ! Maintenant, il sent le manche,  c'est normal il s'agit d'un B777, enfin c'est dans ses fantasmes car le gros bazar du 777, il ne sentira jamais, le pauvre. Vous me faites marrer, vous croyez que c'est cool là haut ? 

Après s'être ridiculisé avec Michel Polacco sur FR3, en continuant ses délires de désintégration ou de crash dans l'océan, il a été rappelé à l'ordre par ses mentors et il a lu plus attentivement mon blog et maintenant le voilà qui « informe » le petit monde «  franchouillard » de mes propres analyses. 

Mais son besoin d'exister coûte que coûte dans sa creusitude aéronautique et son appétence pour les plateaux TV ou les docu fiction, en font une sorte d'agité qui perd pied, dès qu'il s'agit de réfléchir calmement. Bon allez je suis bon prince, je vais lui donner quelques éléments supplémentaires. Je lui propose donc pour sa prochaine intervention le thème de l'opération SUDOKU.


Il s'agit maintenant de regarder si il avait pu être possible de prendre une autre locomotive que celle du KLM 836 :

Eh bien, ma foi on peut en effet se poser la question, car si le KLM 836 devait survoler l'Afghanistan, on réalise que le SIA 068, le Singapore Airlines qui allait de Singapour à Barcelone, devait lui, survoler le Pakistan et ensuite l'Iran... Eh Eh ...

Et lui aussi volait à 30 000'... Explications en images avec tout d'abord la situation aérienne dans le ciel de Malaisie au moment de la disparition des écrans des radars civils du MH370, à 17:20 UTC le 07mars dernier ( le 8 mars à 01:20 loc ).

 

Le SQ 068 a donc décollé de SIN, quasiment en même temps que le MH370 de KUL, dès lors les deux avions sont dans le même espace temps avec des performances identiques, quant à l'espace tout court mettons à profit quelques souvenirs de géométrie en nous rapppelant quelques notions sur le triangle équilatéral.

Si l'on ne tient pas trop compte des influences montée/ descente, on peut concevoir en effet que les deux avions ont pu se rejoindre dans les parages de Pulau Perak. Le Malaisien a décollé à 16:45 Z et il atteint le FL350 une demi heure plus tard à 17:15 Z.
Il disparaît à 17:21.


Donc au bout de 36 minutes... Transpondeur Off, alors que l'avion est en virage à droite vers la route 060°, conformément au plan de vol. La dernière donnée reçue est justement la route 040°, en même temps que l'altitude passe soudainement de 35 000' à zéro. Dans le même temps un cap 200° est affiché dans la fenêtre HDG ( heading ) et la fonction heading select est activée. L'avion toujours sous pilote automatique et sans intervention sur le FMS, continue le virage à droite et en passant le cap 090° un nouveau cap est affiché, 260° par exemple. Ensuite en descente vers 29 500', le waypoint qui va bien est inséré dans le FMS ( on peut aussi insérer une position géographique, une intersection de radiales, ou une point défini par un radial et une distance ( coordonnées polaires ) en quelques secondes à peine. 

36 minutes de vol avant le " demi tour " à 17:21 et 36 minutes de mieux nous conduit à 17:57. Mais où est donc le vol SQ 068 à cette même heure ?

Eh bien à 17:52 il est exactement au dessus de Pulau Perak à 30 000 pieds.
On connait sa vitesse sol et même son code transpondeur. Les avantages de l'application " flightradar24 " 


Au fait tous les iPad d'aujourd'hui reçoivent le GPS, et donc un iPad muni de l'application FD Pro, visualise très bien l'avion dans lequel il se trouve sur les voies aériennes. Je parle d'expérience.

Ces iPad " Cies " sont attribués à chaque pilotes de façon personnalisée et une application comme FD Pro ne peut pas être transférée sur un autre iPad anonyme. Cela dit l'application FD ( tout court ) est accessible à tout un chacun moyennant finances adressées chez Jeppesen?

À 17:58 le SQ 068 est ici , et en effet le MH 370 pourrait bien s'y trouver ou en tous cas très près. Et c'est tout à fait faisable qu'en mettant du charbon il le rejoigne... 
Cette hypothèse évidemment qui pointe du doigt le survol de l'Iran, a déjà été évoquée il y a quelques jours par un autre " blogger ", un certain 
Keith Ledgerwood.

Par ailleurs je vois comme on me le signale en commentaire que le Journal Le Monde.fr, cite aussi mon blog sur Mediapart, dans l'article suivant.

 Il s'agit de ce post en particulier.. Où l'on peut aisément constater qu'il a remporté une certaine notoriété sur Facebook et de plus que j'ai largement été le premier à avancer non pas cette hypothèse, mais une forte conviction étayée par des réalités et non des fantasmes tels ceux qui habitent nos consultants syndicalistes et anti-airbusiens notoires...
 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.