Respectueux comme un Besson dans les journaux

— Variante de : Heureux comme un poisson dans l'eau ?

— Bravo !

— Pourquoi tu écris ça ?

— J'ai lu un entretien, dans "Libération"... Un entretien paru le lundi 25 janvier 2010, propos recueillis par le Service Société, rien que ça !, article dont le titre est : "La France respecte l'ensemble des demandes du HCR".

— C'est un bon titre...

— Tu trouves ? Pourquoi Eric Besson parle-t-il au nom de la France ?

— Il est ministre, après tout !

— Et alors ? Qu'il dise, à la rigueur : "L'Etat français respecte l'ensemble des demandes du HCR." Mais pas la France ! La France, c'est autre chose. Quelque chose qu'il ne connaît pas. D'ailleurs, c'est le genre de gars à toujours se demander ce que c'est qu'être Français et à finir par le demander aux autres. On a bien raison de ne pas lui répondre.

— C'est quand même une belle déclaration...

— Tu parles ! Il ferait mieux, lui, ministre de l'Etat français, de respecter les gens, d'où qu'ils viennent, quoi qu'ils mangent, quels que soient les vêtements qu'ils portent...

— Ce n'est pas de sa faute si l'accueil ne peut pas bien se faire...

— Après tout, peut-être n'est-il que le ministre d'un Etat ruiné, pas ruiné pour tout, mais ruiné quand même, d'un Etat qui n'a pas les moyens d'accueillir dignement les gens qui arrivent ici... D'où cet accueil des "réfugiés kurdes" en centres de rétention plutôt qu'en centres d'accueil...

— C'est la crise, tu sais bien...

— Bien sûr... Ah ! la crise... Quelle malédiction !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.