Histoires Populaires

France

Sa biographie
Le collectif Histoires Populaires mène des actions visant à populariser et développer la conscience politique de tous les citoyens désireux de mieux comprendre les enjeux démocratiques. L’objectif est de donner à tous des clés et des outils d’émancipation pour devenir acteurs et non plus spectateurs de la société. Le collectif s’est construit autour d’une formation aux conférences gesticulées qui a permis à chacun de construire sa propre conférence.
Son blog
19 abonnés Le blog de Histoires Populaires
Voir tous
  • Ainsi va Le Monde...

    Par
    La récente décision de Bernard Arnault de supprimer la manne publicitaire de son groupe à destination du journal Le Monde démontre, si besoin en était, l'absence d'étanchéité entre la rédaction et la régie publicitaire.
  • Sors toi les droits !

    Par
    Un documentaire à découvrir qui dresse un panorama non-exhaustif des évolutions en cours allant dans le sens d'une transition de notre oligarchie représentative vers une démocratie citoyenne.
  • L’esthétisation de la valeur.

    Par
    capture-d-e-cran-2017-06-17-a-09-29-02
    Tout le monde connaît la théorie classique de la valeur (Ricardo, Marx…). Mais peu d’économistes soutiennent que la valeur procède d’une construction mythique pilotée par le système dominant et que cette construction mythique pourrait occulter l’ensemble des théories économiques de la valeur pour ne plus présenter qu’une théorie esthétique de la valeur. Alors, qu’en est-il réellement ?
  • Travailleurs, employés, collaborateurs.

    Par
    Dans le domaine de l’emploi, nous étions dans le passé désignés comme des travailleurs, terme actif. Puis nous sommes devenus des employés, terme passif. Pour finir, plus récemment, les nouvelles règles de management nous ont qualifiées de collaborateurs, terme complice. Quelle est la justification de ce glissement sémantique ?
  • Le dépassement des partis ou le risque de la disparition des idéologies ?

    Par
    Et si la macronisation des esprits nous conduisait à une dictature technocratique ?