Miss France, la Toison rouge et les clitocrates

Les Grecs avaient la Toison d’Or. Le 21e siècle a sa Toison rouge. Ah ça, mais de quoi s’agit-il donc? Un gruppetto feministo à la mode de Caen. Pourquoi ce nom: Toison rouge? Toison, on imagine bien: en général ce mot ne désigne pas les cheveux. Et rouge? Rouge politique, rouge marxiste - tendance habituelle du FemRad? Ou rouge sang?

Les Grecs avaient la Toison d’Or. Le 21e siècle a sa Toison rouge. Ah ça, mais de quoi s’agit-il donc? Un gruppetto feministo à la mode de Caen. Pourquoi ce nom: Toison rouge? Toison, on imagine bien: en général ce mot ne désigne pas les cheveux. Et rouge? Rouge politique, rouge marxiste - tendance habituelle du FemRad? Ou rouge sang?


miss-bon.jpgmiss-mexique-derriere-les-barreaux.jpgMauvaise journée donc pour les Miss, qui ont profité de leur temps passé dans la boutique pour corriger les fautes d'orthographes présentes dans le tract des manifestants (qui a dit que les Miss étaient incultes ?), mais qui ont déjà été la cible d'attaques le week-end dernier, toujours à Caen. Samedi 20 novembre, alors que les reines de beauté tournaient un spot avec le maire de la ville, Philippe Duron, quelques militants écolos ont dénoncé une élection rétrograde et "la marchandisation des corps.»
Ces féministes ont donc décidé de ce qui est bon pour les femmes. A leurs yeux une certaine beauté physique est une insulte faite aux femmes, s’y référer c’est être une dinde. Ah, quelle magnifique affirmation. C’est un grand pas pour l’humanité. Dorénavant les beautés se nivelleront sur les thons. Elles ne pourront plus faire valoir leur beauté pour en tirer un parti. C’est trop superficiel. Donc c’est pas bien. La nouvelle morale galope en rond.
Dans le même sens les thons pas-dindes devraient décréter que la force musculaire est aussi trop superficielle. Les gros muscles et les carrures iront faire un stage de manucure ou de dentelle en vue de recyclage.
De plus puisque l’utilisation de caractéristiques physiques serait de la marchandisation des corps, on peut extrapoler que toute utilisation des corps est à proscrire. Donc nous n’irons plus travailler, puisque dans tout travail le corps est utilisé: bras, jambes, muscles, doigts, cerveau, etc.
Comme elles préconisent l’abolition du travail et de l’Etat, c’est parfait. La playa toute l’année!
Au fond, il y a parfois du bon dans le féminisme radical!

Je dis bien: parfois...

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.