çà ne choque personne !

Pas un mot pour les familles endeuillées lors des interventions du Président et du Premier Ministre; à peine un hommage rapide pour les soignants; une plaisanterie contestable du Ministre de la santé sur les établissements de nuit qu'il va bientôt à nouveau fréquenter avec la Ministre de la santé. Pas de quoi fouetter un chat , mais quel aveu de cynisme......

çà ne choque donc personne : pas un mot pour les familles endeuillées que ce soit de la part du Président, du Premier Ministre ou du Ministre de la Santé ( je zappe volontairement des solidarités..).

Même pas en Préambule ,même pas en conclusion.. rien ... indignes ? inconséquents ? quinze mille familles de plus endeuillées au moins; une paille ???

Personne pour s'en étonner ou pour le relever, quant à l'hommage pour les soignants ;il se fait de plus en plus discret , c'est vrai que les fermetures de lits d'hôpitaux ont bien continué cette été.

Au fait , personne pour poser la question à nos élites dirigeantes : et vous ; où allez -vous faire soigner ,où allez-vous faire soigner vos proches??

Quelqu'un de votre famille a t-il déjà attendu trois ou quatre heures dans un service d'urgences surchargé? Puis-je avoir des statistiques sur cette médecine à deux vitesses "à l'américaine " que doucement on veut nous faire adopter de force.

Des hommages partout ,de la Panthéonisation partout , mais les hommages aux victimes de la pandémie ,où sont-ils ? 

Vous me direz; à quoi çà servirait ? en temps de guerre on compte en fin de partie; les grippes des années 70 ont fait plus de victimes sans que personne ne bronche.

Et toujours la même technique du buzz pour éviter les questions qui fâchent avec hélas bien souvent l'aide bienveillante de la plupart des médiés.

LIBERTE EGALITE CUPIDITE, la fraternité on oublie et dire que les SDF çà devait disparaitre du paysage français.... promesse oubliée?

Une pensée à vous tous , endeuillés et meurtris, une pensée pour que vous sachiez que vos souffrances ne sont pas que des chiffres dans des tableaux Excel et que nous sommes bien nombreux à penser que ce début de siècle est fou et qu'il est dirigé par des fous vaniteux et sans scrupules.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.