L'étonnante rhétorique du Ministère de l'Intérieur et de ses alertes enlèvement ...

"De race noire", c'était ainsi que le Ministère de l'Intérieur distingua en octobre 2016 dans son alerte enlèvement, en se fondant sur la couleur de la peau , une "race" particulière d'être humain, en contradiction avec la Constitution de notre République et contrevenant à la Loi qui interdit désormais d'utiliser ce mot lorsqu'il est fait référence à un être humain.

"De type méditerranéen", c’est ainsi qu’au cours de ces dernières heures, en référence à M. Lopez qui aurait enlevé son fils, ce même Ministère récidive dans sa capacité à soulever l'indignation avec sa rhétorique discriminante.

Mais qu'est-ce que cela veut dire ?

Les porteurs du patronyme Lopez doivent ils nécessairement être méditerranéens ?

Cela veut-il dire qu'ils sont tous domiciliés en Méditerranée ?

Y a-t-il une ville française en pleine mer uniquement occupée par des Lopez ou des "méditerranéens" ?

Puisqu'il y aurait un type méditerranéen, comment le distingue-t-on ?

A ceux qui tenteraient de dédouaner le Ministère de son ingérence, de minimiser son action, d'invoquer la crédulité des agents, ou de trouver je ne sais quelle autre parade, ou à ceux qui tenteraient de minimiser la responsabilité des médias qui relayent ces annonces sans la moindre pondération, je les invite à tenter de répondre aux précédentes questions. Cela devrait être un bon exercice pour appréhender la notion de discrimination !

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.