Voir tous
  • Conclusion sur les ordres

    Par
    Je veux juste essayer de résumer ce que j’ai appris de mes exercices jusqu’à présent, dans un style plus relâché et plus proche de la manière habituelle de s’exprimer des philosophes. Peut-être que cette conclusion sera donc plus facile à lire pour eux ; elle sera peut-être aussi plus difficile pour les gens qui ne pratiquent pas cette discipline.
  • Exercice 4: Quelques manières d'ordonner

    Par
    Dans l’exercice précédent, j’ai montré que le caractère impérieux des ordres dépendait des circonstances dans lesquelles on donne l’ordre. Dans celui-ci, je veux essayer de décrire certaines de ces circonstances, et d’en conclure des façons d’être impérieux. Pour ça, j’examine les formules semblables à l’ordre « Obéis ! »
  • Exercice 3. Le caractère impérieux des ordres.

    Par
    Dans l'exercice précédent, j'ai parlé de l'étonnant caractère obligatoire des ordres, c'est-à-dire de leur caractère impérieux. Dans celui-ci, je me demande s'il existe, et où le trouver.
  • Exercice 2. Ce qu'on peut attendre d'un ordre

    Par
    Après le premier exercice, qui n’était qu’un échauffement, en voici un plus difficile. On s’y demande ce qu’on attend lorsqu'on ordonne quelque chose.
  • Exercices de philosophie politique. 1. L'ordre. Présentation et échauffement

    Par
    Cet exercice est le premier d'une série consacrée aux ordres.