Ils ne mourraient pas tous, mais tous étaient frappés (Marie Pezé). Journal de la consultation « Souffrance et travail » 1997-2008.

http://www.verbiage.fr/ils-ne-mourraient-pas-tous-mais-tous-etaient-frappes-marie-peze/

« Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés ». Ces mots, tirés de la fable de Jean de La Fontaine « Les animaux malades de la peste », Marie Pezé psychologue clinicienne et psychanalyste les a choisis comme titre à son ouvrage consacré à la souffrance au travail.

Elle connaît bien le sujet pour avoir créé la première consultation « souffrance et travail » en 1997, à l’hôpital de Nanterre et y avoir conduit des entretiens pendant plus d’une décennie.

Des échanges avec ses patients orientés par la médecine du travail, elle a pu constater, analyser l’augmentation et la diversité des maux liés à l’activité professionnelle.

A travers leurs témoignages, elle dresse un tableau effrayant, car réel, du monde du travail. Ce travail qui use, abîme, casse, fragilise, humilie et tue parfois.

Lire la suite ici 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.