Gérard Miller fait son story-Telling sur Jérôme Cahuzac.

 Ici une vidéo d'LCI dans laquelle, en 2013 déjà, Gérard Miller pipotait cette même thèse "story telling".

 

    Mélange de psyschologie de comptoire, et de faits peux approfondis et souvant troudus par ses soins , Gerard Miller bobarde dès le titre bidon de son pseudo documentaire tout aussi BIDON:

- Grand écran : Jérôme Cahuzac, l’homme qui ne savait pas mentir.


   J. Cahuzac qui est le type qui a dissilmulé ses proximités avec Woerth, ses comptes évadés, ses pseudos contrôles des finances censés contrôler Sarkozy, mais, sans éléments, Gérard Miller ose titrer que Cahuzac ne savait pas mentir.... Pire, LCP ou Public Sénat a payé cette merde.

 

Petit rappel:
- Ce nouveau journaliste d'investigation ... ou presque, qu'est Gérard Miller, était chroniqueur sur divan du beau-père par alliance de Jérome Cahzuac, qu' est Michel Drucker, beau-père de Stéphanie Jarre la femme de Jéjé.


Anniv_3.JPG

 http://www.micheldrucker.fr/medias/micheldrucker/images/billets/largeur-470/Anniv_1.JPG


Autre petit problème pour Gérard Miller, en plus d'être ex-chroniqueur de Michel Drucker, lui aussi avait du blé planqué dans l'ex-banque qui employait le frère de son sujet, "Antoine Cahuzac" (HSBC - Ex-CCF):
- Evasion fiscale chez H.S.B.C. : des personnalités françaises dans les fichiers suisses  (Le Monde.fr | 27.01.2014 à 10h43 • Mis à jour le 27.01.2014 à 13h24)

Extrait
:
            Le cinéaste Cédric Klapisch figure sur la liste. « Le fisc m'a contacté au moment où je commençais à régulariser ma situation, révèle-t-il. Mon père habite en Suisse, il m'avait ouvert un compte à Genève, il n'y avait pas énormément d'argent dessus [247 000 euros selon nos informations]. Je ne savais pas que c'était illégal. J'ai tout régularisé en 2012, et je n'ai plus d'argent là-bas. » Gérard Miller fait part d'une expérience analogue. Son témoignage fait écho à celui de l'avocat Michel Tubiana ou de Richard Prasquier, ex-président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF). Paul Bocuse n'est pas dans ce cas. Le célèbre cuisinier plaide l'étourderie. Il détenait un compte nanti de 2,2 millions d'euros....

fin extrait.




Dans Le Monde. Ariane Chemin et Emeline Cazi taclent aussi ce pseudo travail de Gérard Miller.


Extrait (copié collé):

Sur Jérôme Cahuzac, malheureusement, Gérard Miller n’apporte ni clé, ni décryptage convaincant, ni moment de vie de l’ancien chirurgien esthétique qui n’ait déjà été connu ou qui pourrait éclairer d’un jour nouveau un personnage qui a refusé de se confier face caméra, mais a accepté de rencontrer Miller à de nombreuses reprises.

Jérôme Cahuzac. L’homme qui ne savait pas mentir tient en effet en une thèse : il était tellement enferré dans son mensonge qu’il ne pouvait plus en sortir. Le problème, c’est que c’est l’exact story-telling qu’Anne Hommel, grande prêtresse de la communication qui œuvre en coulisses pour nombre de figures politiques, vend à la presse depuis l’aveu de son client sur BFM-TV...
................

Jérôme Cahuzac ne serait pas un homme d’argent, insiste le film. La meilleure preuve ? Il a beau « aimer éblouir », « avoir de très beaux costumes », « de très beaux appartements », son pied-à-terre à Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne) était modeste, et il n’a jamais sorti de liasses de billets devant les amis qui partagent ses virées en bateau en Corse… Il faut dire que, hormis Fabrice Arfi, le journaliste de Mediapart à l’origine des révélations sur cette affaire, seuls des « amis » fidèles de l’ex-ministre témoignent, comme les députés socialistes Jean Glavany et Dominique Lefebvre.

On ressent le même malaise qu’après le récent documentaire de France 2 sur Anne Sinclair, où seuls des amies ou des communicants étaient interrogés, et qui avait réussi l’exploit de gommer l’affaire de proxénétisme du Carlton de Lille, qui sera jugée en 2015, pour ne garder que l’épisode du Sofitel, disséqué sous le seul regard de la femme de Dominique Strauss-Kahn.

La psychanalyse est à la mode sur le service public. Elle est parfois l’alliée du journalisme, mais peut aussi devenir son ennemie.....


Fin Extrait.

 

   Surtout que , normalement, la psychanalise ... la vraie, c'est dans un cabinet, et dans le secret de la relation avec un patient ... et pas Au doigt Mouillé.... pour reprendre une expression bien d'ici.

   

   Si c'était un travail d'analyste alors Mr Miller aurait fait ce simple rapprochement entre le soupçon de protection par Cahuzac d'Eric Woerth, et inversement contre Rémy Garnier, et d'autres sous Nicolas Sarkozy, auxquelles J. Cazhuac a pu constater que l'accrochage à nier était payant (pour l'instant et vu le nombre d'affaire, ils s'en sortent vachement trop bien) , et qui ont donnés beaucoup d'éspoirs à tous fraudeurs témoins d'une telle résistance à la justice. Mais est-ce vraiment un travail d'analyste, de journaliste, ou de Catse médiatique, comme le travail d'Hervé Gattegno et de nombreux autres qui nous matraquent encore la tronche en réécrivant tout en usant d'éffacement de ce qui pose justement  question  ???

 


        Gérard Miller est en récidive, puisqu'il a déjà fait le même pipo-telling, encore en couple, sur l'histoire de DSK. J'y reviendrais peut-être un jours si le sadomazochiste qui sommeil en moi se reveille un jours.

Teaser de la flute:

DSK L'homme qui Voulait Tout : le documentaire (2013) © Series - TV - Ciné


Google instantané et Psychologie façon Carambar:

  • VIDEO. Gérard Miller: "DSK voulait-il vraiment l'Elysée?" - L ...

    videos.lexpress.fr/.../video-gerard-miller-dsk-voulait-il-vraiment-l-elysee...
    19 mars 2013 - Homme de radio et de télévision, Gérard Miller est un touche-à-tout qui vient ... DSK pourrait être un individu victime depuis son enfance d'un ...

  • DSK, l'homme qui voulait tout - Nemesis TV

    nemesistv.info/video/SGBK453XA9MM/dsk-l-homme-qui-voulait-tout
    30 juin 2013 - mettant en évidence des aspects inconnus ou sous-estimés de la vie de DSK, Gérard Miller et Anaïs Feuillette ont donc cherché à comprendre ...

  • DSK sur le divan de Gérard Miller - Le Point

    www.lepoint.fr › Politique
    20 mars 2013 - Comme tout bon psychanalyste, Gérard Miller est allé chercher dans l'enfance, donc au Maroc, les fêlures secrètes de DSK, et pour ainsi dire .

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.