Est-ce seulement une grenade offensive qui a tué Rémy Fraisse ?

    Une grenade a tué le militant Rémy Fraisse : C'est un fait, Mais....

    Est-ce seulement la grenade qui a tué Rémy Fraisse ou les conséquences des opérations de communications de Manuel Valls visant à afficher un autoritarisme abusif pour démontrer un contraste avec Ayrault que, par ailleurs, Manuel Valls plombait lui-même dans le cas de l'aéroport (Notre-Dame-des-Landes) de la région Nantaise ?

- C'est une grenade offensive qui l'a tué... Alors est-ce que la sévérité des forces de l'ordre à user d'armes offensives contre des gens non armés ne serait pas venus d'abus de pouvoir d'en haut ?

Valls est premier ministre En fonction depuis le 31 mars 2014. Rémy Fraisse est mort dans la nuit du 25 au 26 octobre 2014.

    Hors, quand il était ministre de l'interieur, certain ont raconter que Valls décrédibilisait son supérieur, Jean-Marc Ayrault, sur le projet d’Aéroport en rassurant les opposants au projet.. Certain on même raconter que Montebourg (celui qui a été avec Valls vers Hollande en 2011 et laissera sa place à Macron sans broncher) aurait dit d'Ayrault qu' "Il Fait Chier avec son aéroport" ....


    Pas de trace directe de Valls, mais tout de même, un indice, puisqu'en arrivant à Matignon, Valls avait tenus à avoir l'air d'être dans la continuité d'un soutien précédant contre le projet de l'Aeroport, comme pour ne pas choquer les anti-aeroports, ne pas se foutre d'eux trop frontalement:
- Notre-Dame-des-Landes : Valls voudrait abandonner le projet d'aéroport (raconte par exemple, La Tribune). 27/08/2014, 17:10

ou Europe 1: 28 août 2014, Modifié le 01 septembre 2014:
Et revoilà Notre-Dame-des-Landes… Le remaniement a fait revenir sur le devant de la scène ce très contesté projet de construction d'un nouvel aéroport près de Nantes. Dans sa chronique sur Europe 1, mercredi, Daniel Cohn-Bendit indiquait que lors de ses négociations avec l'écologiste Jean-Vincent Placé, Manuel Valls lui a confié que le projet serait enterré. "Mais on ne peut pas le dire publiquement aujourd'hui parce que je ne veux pas froisser mon prédécesseur Jean-Marc Ayrault", aurait ajouté, en substance, le Premier ministre.


    Une petite parenthèse ... quand on pense à la position que Jean-Vincent Placé (lien précédent) a sur le cas de l'aéroport, une peuve que Valls est un menteur, et que Placé ne se couche que pour une PlaPlace aujourd'hui. Encore une preuve que comme Sarkozy,  Hollande et Valls n'attirent que des truands de leurs espèces (des truands).

    Mais une fois devenu 1er Ministre, Manuel Valls a fait l'inverse et a tenu à se monter, sévèrement pour la construction de cet aéroport. Il apparaît donc maintenant qu'il a voulu que ce projet se plante sous Ayrault, et reparte sous lui-même (décrédibiliser l'un pour paraître crédible lui même sur du sable). Et que sur un autre projet (Sivens), ayant pourri la situation contre Ayrault ailleurs, il a craint de manquer de Zèle (eux disent "fermeté" pour pondre des slogans) contre les Zadistes défenseurs civils de la zone de Sivens, toujours pour son image perso de premier Sinistre... D'où l'hypothèse qu'il ait voulu montrer beaucoup TROP de muscles au barrage de Sivens ... (cette anecdote peut aussi être appliqué dans d'autre cas)

  Conclusion = un mort, pour sa communication et sa minable petite carrière de truand politicard. Alors ce n'est pas lui qui a directement jeté la grenade OFFENSIVE contre un type non armé, mais sûrement que le Zèle de Manuel Valls a vouloir jouer le contraste avec un Ayrault qu'il torpillait lui-même avant. Mais un contraste étudié, fabriqué, manigancé qui a tué un simple et innocent militant défendant une zone naturelle et des idéaux progressistes face aux viles calcules de pyromane-pyromans.

 



-
Un an après la mort de Rémi Fraisse, l'enquête ... - Mediapart (WALOU) Une armé de flicaille pour montrer les gros bras de l'état, et pourtant c'est l'Omerta.

- Mort de Rémi Fraisse : l'enquête bâclée de la ... - Le Monde

Sauf là peut-être:

- Un an après la mort de Rémi Fraisse, les conclusions ... (Bastamag)

« Procédures bâclées, conflits d’intérêts, démission de l’État »

Bien qu’invités à s’exprimer, ni Thierry Carcenac, le président du conseil général du Tarn, ni le préfet, ni aucun autre responsable politique ou.....

 


    26/07/2017 - Ajout d'une vidéo trouvé dans un fil de discussion de Mediapart, qui confirme l'intention qu'avait Manuel Valls de montrer des excès de forces:

Juan Branco Juan Branco, devenu avocat de Wikileaks (thinkerview) 'Une grenade offensive c'est comme comme dans Call OF Duty, c'est fait pour tuer" © http://thinkerview.com

    Et que la force était au-delà de disproportionnée!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.