Méga super foutage de gueule de BFMTV - (pas qu'elle)..

On est en septembre 2017, et Oh Miracle, Ruth Elkrief nous pond une révélation.

Entre autres palabres dont elle a l'habitude, suppositions tordues au doigt noyé, Ruth Elkrief, ce soir, est touchée par la grâce (ou que sais-je). Elle vient de dire, enfin de faire mine de se poser la question sur BFMTV:
-"Mais Emmanuel Macron serait de droite alors ?" ...

Mais dites moi pas qu'c'est pas vrai ????

Jamel Debbouze - dit moi pas que c'est pas vrai !!! © Scofield

On ne sait pas comment elle arrive si tardivement à ce qui n'est qu'une question, mais, que cette "experte" politique mette autant de mois à se rendre compte d'une évidence que même les plus crétins pouvaient deviner, même quand Macron n'était que conseiller de conseiller, fait peur sur la qualité de cette chaîne d'intox (même pas capable de faire semblant).

Alors au cas où celle que les merdias présenteront longtemps encore comme "journaliste" tombe sur ce billet:
- Oui  chère nulle de chez nulle, Macron est de droite, et ça ne date pas d'hier ... il l'était même surement déjà à peine sortis de l'ENA. C'est même pour cela qu'Attali et Hollande, mais aussi Valls, Sarkozy, des UMP des Centristes (eux même n'ayant jamais été ni de gauche ni du centre) et un tas de chaines moisies avec leurs experts en vents, l'ont présenté de gauche, puis, ni de gauche, ni de droite, puis peut-être un jours (quand il aura rendu tous les services possibles à ceux qui l'ont servis gavés et mis sur le trône) de droite UMP (maquillée en LR).

Le "pas qu'elle" c'est parce qu'évidemment qu'il n'y a pas que Ruth Elkriev nombre de ses collègues de BFMTV, CNews, LCP, France 2, 5, LCI, etc... qui ont fait mine de poursuivre le mythe d'un Macron "un peu de gauche" ou "ni gauche ni droite" ... et pire , j'imagine que d'autres (elle inclue) continueront la fable, mais il serait peut-être temps maintenant, que les chiens de garde arrêtent de pousser le bouchon s'ils ne veulent pas pleurer ensuite, que leur profession détestée (Hélas leur visibilité et titres usurpés de "journalistes" alors qu'ils sont au plus "présentateurs", "influenceurs", ou carrément "truqueurs", font l'amalgame avec les vrais journalistes) des électeurs intoxiqués encore et toujours.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.