Au près de mon âtre éteinte ...

... je vis heureuse, même si toujours pas de bois pour chauffer mon corps, car :

L'affaire est dans le sac, un esprit veille avec moi qui chauffe mon âme !

Art spontané, sérendipé, l'un posé là - tel un cubique de Picasso - élaboré par le hazard, la négligence, mais éphémère comme un mandala de sable tibétain, cet autre patiemment fait, aussitôt défait !

À quand la première flambée ?

L'affaire est dans le sac ! © Ich L'affaire est dans le sac ! © Ich

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.