L'Humain Plantureux

Modernité oblige : un scan de bas en haut

Ses pieds sont des palmes

Car mine de rien …

Victorieux !

Il dandy-ne le palmipède !

 

Ses mollets ?

Bombés !

Des aubergines inversées

 

Ses genoux râpés ?

Des racines de céleri-rave

Pour accélérer grave

Dans la carapate

 

Ses cuisses ?

De belles amandes

Émondées ou non

C'est selon la mélanine

 

Son bassin

Où baigne un pistil

Ou une rose

C'est selon

L'hibiscus en est l'union

Est une feuille de lotus

 

Son tronc,

Choisissez-en sa Nature,

En son intérieur il regorge d'éléments divers :

  • Un ficus
  • Une noix de cajou qu'il cajole (ex-tomate)
  • Une patate qui a des ratés
  • Deux petits riens : haricots coco
  • Deux mousses aéro-spongieuses
  • Une grenadine, gredine en regain d'Amour
  • Deux lianes serpentines, l'une frêle, l'autre intense qui débouche sur un anneau d'oignon

En son extérieur sous la gorge :

Deux mamelons, petites mûres

Qui parfois oui parfois non, c'est selon

Pointent sur deux poires ventripotentes

 

Ses épaules claviculées ?

Une graine d'érable !

Qui le rend aimable

Par sa naïveté

À se croire ailé

Alors qu'il est zélé

L'hôte de ces lieux !

 

Ses bras liges

Des tiges d'orchidées

 

Ses mains ?

Des palmes aussi !

Dans ses tâtonnements,

Hésitants, dandy-nants

Et/ou balourds

N'est-il pas

Encore un peu

Quadrumane ?

Si en plus il a

Deux mains gauches

Et deux pieds-droits …

Alors !

 

Son cou

Un tronc de palmier

Étagé

 

Une tête noix de coco

Une bouche noix de pécan

Des naseaux Gueule-de-Loup

Des oreilles noix de cajou

Des yeux noisette

Un cerveau cerneau de noix

Enveloppé dans sa gangue

Des cheveux fougères

Blonds comme les blés

 

Tous ceux-là

Reliés entre eux

Par un réseau racinaire rouge

Soutenus par un branchage blanc

Mu par des masses fibreuses

Le tout, enveloppé dans une peau de mangue

Parsemée de plus ou moins de poils

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.