Quel magnétisme !

 

Qui fait se pâmer

Les plus frigides

D'entre toutes

 

Qui fait

Se diligenter

Les massives Percheronnes

Alentours

Malgré leur trait !

 

Mais qui

S'approchant de trop près

S'effarouchent

 

Comme l'éléphante

Devant la petite souris

 

Ou la lionne sauvage

Au claquement

Du fouet

Du dresseur

 

Au point que …

À penser à toi

Leur ventre gargouille

Comme une vieille porte qui grince

 

Tout comme

Dans un film d'horreur

 

Que ta main

Qui caresse leur nuque

Leur évoque un serpent

Froid & Ondulant

 

Leurs cheveux se hérissent

Sur leur crâne glacé d'effrois

 

Tout comme

Dans un film d'horreur

 

In petto

Elles entendent

Un rire

Satanique

Moqueur

 

 

Elles espèrent !

Réclament ?

Une bise printanière ?

Elles essuient

Une brise carabinée !

 

Alors …

 

Il faut prendre

Les choses

Comme elles sont …

 

Équivoque

La galère !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.