Lancement de la 4e étape du Programme de Santé Communautaire dans l

Le docteur Emmanuel Koutaba, coordonnateur technique du programme a donné une conférence de presse à Brazzaville le 9 juin dernier afin d’apporter des précisions le démarrage de cette nouvelle étape.

Une étape en deux temps : 

Tout d’abord, les équipes techniques et médicales  se rendront dans le communauté urbaine de Mouyondzi pour une durée de 21 jours ; puis à partir de début juillet elles s’installeront à Madingou afin d’y prodiguer des soins.   

Cette particularité, selon le docteur Emmanuel Koutaba provient des études menées sur le terrain par des spécialistes locaux, qui ont permis de révéler une forte densité de la population dans ce département.

Objectif :

L’objectif de cette 4e étape reste inchangé : apporter gratuitement, des soins de qualité aux habitants de la localité et de ses environs. 

A la différence des trois premières étapes, la date de début des soins sera la date de lancement de l’étape et non de l’arrivée sur place des équipes techniques. Le 13 juin sera donc la date effective du démarrage des soins et non de l’installation du matériel et du plateau technique. « A l’heure où je vous parle tout est déjà installé. Nous allons partir tout juste pour travailler à la différence des années où nous arrivons au même moment que les techniciens », a précisé le Docteur Emmanuel Koutaba,  ce qui selon lui « pourrait peut-être augmenter notre performance ».  

Le Docteur Koutaba a rappelé le contexte de ce programme : « La volonté de l’initiateur de ce programme, Denis Christel Sassou N’Guesso (Fondation Perspectives d’Avenir),  est de prodiguer des soins de santé aux personnes vulnérables, pour aller au-delà des campagnes de vaccination et dépistage du concert du col de l’utérus chez la femme qui ont marqué les premiers moments du programme ».

Les difficultés

Les éditions précédentes ont rencontré des difficultés notamment dans l’afflux des personnes vers la fin des étapes. Les patients attendaient les échos de satisfaction de leur entourage pour se rendre sur place. Par exemple à Pointe-Noire les estimations prévoyaient 6 000 malades et ce sont plus de 10 000 patients qui sont venus se faire consulter. 

Les soins  

Les équipes médicales prennent en charge plus de 300 personnes par jour tant dans elle dans le domaine de la chirurgie que celui de la  médecine interne. 

La chirurgie est destinée aux enfants et adultes qui présenteront les problèmes de reins, bec de lièvre, gynécologie, maladies des yeux et autres. Pour la médecine interne, il s'agit de la cardiologie, pédiatrie, et médecine générale. 

Il sera aussi possible de procéder à des examens complémentaires du sang, dosage des hormones et déparasitage.

La première édition du Programme de Santé Communautaire a été organisée à Pointe-Noire en juin 2015,  puis à Ouesso (2e éditions) et à Ewo (3e éditions).

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.