Patrice Evra fait des révélations troublantes sur la grève de Knysna

Dans un entretien accordé au Figaro et au Parisien, Patrice Evra est revenu sur la fameuse épisode de Knysna du mondial Sud Africain qui a eu lieu en 2010 après avoir officialisé sa retraite.

patrice-evra-fait-des-revelations-troublantes-sur-la-greve-de-knysna-en-afrique-du-sud

Patrice Evra a annoncé qu'il mettait officiellement un terme à sa carrière de joueur dans un entretien accordé à la Gazzetta dello Sport. Mais au-delà de l’annonce de cette retraite, c’est le retour sur la grève de knysna en Afrique du Sud qui fera du bruit.

Sans club depuis son départ de West Ham en mai 2018, Patrice Evra a annoncé, ce lundi, qu'il mettait un terme à sa carrière de joueur. « Elle est officiellement terminée » après cette annonce il est revenu sur le mondial Sud Africain qui a marqué l’histoire du football français de manière négative. L’ancien capitaine des bleus a promis élucider les choses. « Je vais tout dire » a-t-il déclaré.

L’homme aux 81 sélections en équipe de France a révélé une petite anecdote sur la fameuse lecture du communiqué des joueurs par Raymond Domenech : « Le coup du papier, je devais être en charge de le lire devant les médias », explique-t-il.

Un cauchemar, des regrets et sans oublié la taupe qui a balancé Anelka

À 38 ans, l'ancien latéral gauche de Manchester United, de la Juventus Turin et de l'Olympique de Marseille a connu des moments de gloire, il a presque tout gagné, ce qui devrait faire le bonheur de tout footballeur. Cet épisode de knysna a été l’un des points noirs dans sa formidable carrière. Il aurait voulu faire fi de cette scène du mondial Sud Africain.

« Je me suis mis dans une bulle, je ne savais pas quelles répercussions cela (La grève) pourrait occasionner. En étant capitaine, j'aurais dû prendre les choses moins à cœur, poursuit-il Je me suis fait bouffer. Au lieu de penser au groupe, j'aurais dû penser à ma tronche. Même si j'assume et que je ne regrette rien, que tout est retombé sur moi, Thierry Henry m'avait dit de penser à moi. Que personne ne serait là pour moi à l'arrivée et c'est ce qu'il s'est passé. J'ai écorché cette image de capitaine de l'équipe de France et en cela je m'en veux. » Il est revenu également sur le cas Nicolas Anelka - Raymond Domenech. En clair, quelqu’un avait trahi le groupe.

L’ancien Marseillais n’a toujours pas abandonné l’idée de trouver cette fameuse taupe, celle-ci même qui aurait révélé les insultes émises par Nicolas Anelka à Raymond Domenech dans les vestiaires.  Il a déclaré ensuite : « Cette histoire de taupe me fait rire. Je ne l'ai jamais trouvée. Quand je revois cette conférence de presse où je dis que je vais trouver celui qui a tout balancé, c'est là où je vois que j'étais trop dedans. J'étais habité. Ça se voit à mes yeux, mon phrasé, mon énervement..., (…) En 2010, j'étais au bureau des plaintes, le petit-déjeuner qui n'allait pas, les entraînements, les crampons ... Des fois, mes partenaires rigolaient le matin en voyant ma tête de fatigué. Je ne me rendais pas compte. »

Une confession sur le coup du papier lu 

« Je vais vous dire quelque chose sur ce sujet. Le coup du papier (censé annoncer la grève), je devais être en charge de le lire devant les médias, explique-t-il. Quand on arrive au stade pour l'entraînement, je montre le texte à Raymond et là il ne me le redonne pas. « Comme vous êtes des gamins, c'est moi qui vais le lire », cite Evra. Je lui réponds que non, que je n'ai pas confiance... Je suis encore bouffé par mon rôle de capitaine, poussé par les autres. Et là je monte dans le bus, les gars me demandent où est le papier. Ils me demandent d'aller le chercher car ils avaient peur que Raymond déforme nos propos. J'y vais, et je ne sais plus quel joueur tire le rideau du bus et dit que le coach lit le communiqué aux médias. On voulait encore m'envoyer au feu. Si j'avais été le lire devant la presse, j'aurais eu l'air d'un grand imbécile. »

Pour finir, l’ancien mancunien a annoncé la sortie d’un livre qui devrait retracer, élucider, apporter la lumière sur cette fameuse épisode de knysna. « Je ne veux pas vous faire de teaser, mais je sortirai un livre qui racontera tout cela dans les détails. Déjà, là, je vous ai donné une anecdote que personne ne connaissait. C'est difficile d'expliquer tout ce qu'il s'est passé en seulement quelques lignes dans une interview. » Le fantôme de knysna n’a certainement pas fini de hanter l’histoire du football français.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.