Ronaldinho, l’ex-superstar du PSG et du FC Barcelone ruiné et endetté jusqu’au cou

Le non-paiement d’une amende pour des infractions environnementales, à hauteur de plus de deux millions d’euros ainsi que d’autres actions judiciaires à l’endroit de l’ancienne star du FC Barcelone, pourraient lui coûter cher.


ronaldinho-l-ex-superstar-du-psg-et-du-fc-barcelone-ruine-et-endette-jusqu-au-cou

La justice brésilienne a décidé de confisquer le passeport de Ronaldinho qui ne pourrait plus quitter le Brésil avant d’avoir réglé la somme.

Selon une étude des syndicats de joueurs en Angleterre, 40 % des joueurs se trouvent ruinés 5 ans après la fin de leur carrière. Et l’ancienne superstar du Paris Saint-Germain et du FC Barcelone fait partie des joueurs qui confirment cette fameuse statistique. Malgré les revenus extraordinaires amassés durant sa carrière professionnelle, Ronaldinho se retrouve aujourd’hui criblé de dettes au point d’avoir des ennuis judiciaires.

Il a des soucis avec la justice brésilienne. Selon le quotidien UOL, le joueur est criblé de dettes qu'il est incapable de rembourser. La justice brésilienne s'est saisie de son cas, après le non-paiement d'une amende de 2,2 millions d'euros pour des infractions environnementales.

L’ancienne superstar du FC Barcelone, Ronaldinho, est coupable d’avoir construit illégalement, avec l’aide de son frère, un bâtiment ainsi qu’une plate-forme de pêche dans la zone environnementale protégée du lac Guaiba, près de Porto Alegre. C’est pour cela que la justice brésilienne avait donné un ordre de démolir les constructions et avait imposé une amende pour les dégâts provoqués et l’absence d’autorisation, en 2012.

Mais au moment de la saisie des comptes de Ronaldinho, on a retrouvé ses comptes complètement vides. Cela démontre que la star est lourdement endettée et ne pourra faire face à ces amendes qui lui sont réclamées. D’après les médias, la préfecture de Porto Alegre lui aurait aussi réclamé 2,2 millions d’euros de taxes foncières et de frais de ramassages d’ordures.

Il ne lui reste que 6 euros sur son compte 

Face à ces préjudices causés, la justice brésilienne a demandé à ce que le joueur mette la main à la poche pour régler ses dettes. Mais à la surprise générale, le légendaire numéro 10 s’est retrouvé dans l’impossibilité de le faire. Au moment de la saisie des comptes de Ronaldinho, ce n’est que six euros qui sont retrouvés sur son compte. Cela démontre que la star est lourdement endettée et ne pourra faire face à ces amendes qui lui sont réclamées. Un paradoxe pour la justice brésilienne car selon elle, le joueur a beaucoup voyagé ces temps ci. Chose anormale pour quelqu’un qui ne possède que 6 euros.

Interdiction de quitter le pays 

Voyager est une habitude pour la superstar dans la mesure où ce dernier est toujours partant pour les contrats publicitaires ou encore pour du marketing. Cependant cette routine est contrariée par la justice brésilienne.  En effet elle a décidé de confisquer les deux passeports du joueur. Et lui interdit de quitter le territoire brésilien.  Suite à l’acharnement de la justice brésilienne, le joueur aurait décidé de vendre ses 57 propriétés. Il sera devancé par la justice qui a aussi confisqué ces 57 propriétés. Le joueur à la vie de dandy a récemment signé un contrat avec la marque américaine pour lancer des crampons à son effigie. Ce partenariat ne lui a pas permis de résoudre ses soucis d’argent et régler ses dettes.

Souci financier et frasques, son quotidien

Le nom de Ronaldinho sonne aux oreilles de n'importe quel amoureux du ballon rond. La légende brésilienne a marqué le football mondial de son empreinte, mais aujourd'hui, le grand talent des terrains verts vit une véritable descente aux enfers.  Le monde du football a toujours été unanime sur le génie et le talent du joueur. Cependant tous reconnaissent également que son train de vie n’est pas exemplaire.  Entre viré nocturne et des envies politique, le joueur doit aujourd’hui composer avec des soucis financiers.  

Malgré un superbe palmarès, Ronaldinho a conclu une carrière qui aurait pu être encore plus grandiose. Génie avec un ballon entre les pieds, le brésilien préférait parfois trop le jeu et la fête aux exigences du football de haut-niveau.

Il aurait peut-être pu devenir le plus grand footballeur de sa génération et le deuxième plus grand joueur brésilien de tous les temps, derrière Pelé. Balle aux pieds, Ronaldinho réalisait en effet des gestes de génie dont même ses illustres compatriotes et coéquipiers lors de la victoire au Mondial 2002, Ronaldo et Kaka, élus Ballon d’Or comme lui, n’étaient pas capables.

Bien sûr, il convient de saluer la carrière d’un joueur sacré champion du monde et qui a notamment remporté la Ligue des champions (2006) et deux Championnats d’Espagne avec le FC Barcelone. Mais l’ex-enfant prodige du Grêmio Porto Alegre son club formateur de 1987 à 1998 aurait peut-être pu faire tellement mieux s’il avait davantage accepté les exigences du haut-niveau.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.