Le puissant agent Mino Raiola suspendu par la fédération italienne et la FIFA

Mino Raiola ne pourra pas exercer ses fonctions d'agent durant les trois prochains mois. Jeudi, la fédération italienne avait prononcé cette sanction à son encontre. Et aujourd'hui, ce fut au tour de la FIFA d'en faire de même.

le-puissant-argent-mino-raiola-suspendu-par-la-federation-italienne-et-la-fifa

Les hautes instances internationales ont publié un communiqué dans lequel ils font savoir qu'ils appuyaient la décision des responsables italiens.

Raiola a été sanctionné car il serait intervenu illégalement dans un transfert qui ne le concernait pas, en l'occurrence celui de Gianluca Scamacca (de Sassuolo à Zwolle). Il doit donc en payer le prix aujourd'hui.

Mino crie à l’injustice…

Raiola a réagi dès jeudi à sa suspension. Sur Twitter, il a publié un message dans lequel il s'est d'abord dit scandalisé par le traitement dont il fait objet. Cette SUSPENSION ITALIENNE n'est pas une surprise, malheureusement. Ce qui me préoccupe personnellement, c’est qu’il s’agisse d’une peine due à une volonté politique, sans tenir dûment compte de la raison du droit (…) C’est une peine basée sur de faux motifs et de mensonges. La loi et la justice doivent toutefois prévaloir dans tout système civil et correct et j’espère que ma position sera remise dans les lignes appropriées dans les prochaines étapes de cette histoire.

Celui qui est considéré comme l'un des agents les plus puissants et les plus influents du circuit juge que ceux qui l'ont puni l'ont fait uniquement pour se venger par rapport aux propos qu'il avait tenus par le passé : je suppose que la Fédération italienne de football ne m'a pas pardonné quand j'ai étalé mes critiques sur leur rôle dans le désastreux état du football italien, ainsi que sur leur rôle dans le dernier épisode du problème du racisme et que mes opinions auraient pu influencer l'évaluation de la situation.

Enfin, Raiola a affirmé qu'il va faire appel, qu'il se battra pour faire valoir ses droits et que les joueurs qu'il représente n'ont absolument aucune raison de s'inquiéter : Je rechercherai justice contre cette injustice et contre la liberté d'expression devant toutes les juridictions judiciaires possibles dans la mesure où ma tâche principale est dans l'intérêt du football italien (…) Je mènerai fièrement ce combat afin d'obtenir ce qui est conforme à la loi. Cette discussion est confinée au territoire italien et n'a aucune répercussion sur les joueurs que je représente.

Uns suspension étendue à l’international

Une mauvaise nouvelle n'arrive jamais seule. Déjà suspendu trois mois de toute activité par la Fédération italienne de football (FIGC), Mino Raiola le sera désormais à l'international. En effet, la FIFA a annoncé ce vendredi que le célèbre agent ne pourra également plus exercer à l'échelle mondiale pendant cette période.  La décision de la Commission de Discipline de la FIFA a été notifiée aujourd’hui et prend effet immédiatement, précise le communiqué de l'instance, sans ajouter les raisons de cette décision.

Une décision qui risque de faire bondir celui qui gère les intérêts de Paul Pogba, Mario Balotelli, Zlatan Ibrahimovic ou encore Marco Verratti. Je vais saisir la justice de cette injustice et pour défendre la liberté d'expression et déployer toute mon énergie, dans l'intérêt du football.

Pour Raiola, cette sanction tombe très mal puisque le mercato estival s'ouvre dans moins d'un mois. Le truculent agent avait plusieurs dossiers chauds et importants à gérer, comme celui de Paul Pogba, que l'on annonce sur le départ à Manchester United. Matthijs De Ligt, la pépite de l’Ajax, appartient également à son écurie et se retrouve dans une situation identique avec plusieurs offres intéressantes à sa disposition. Enfin, il y a aussi les cas de Blaise Matuidi, de Moise Kean et de Lorenzo Insigne, tous en fin de contrat bientôt avec leurs clubs respectifs.

Mais dans son communiqué, Mino Raola ajoutait que cette sanction n’aurait pas de répercussions sur les joueurs, puisqu'elle se limitait au territoire italien.  Avec cette décision de la FIFA, l'agent est donc suspendu jusqu'à début août, soit une bonne partie du prochain mercato estival. Vincenzo Raiola, son cousin et associé, a lui aussi été puni pour deux mois.

Langage fleuri et manières un peu rustres

Souvent, le milieu du foot regarde avec méfiance son langage fleuri et ses manières un peu rustres. C’est le genre de mec capable d’aller trinquer au salon VIP d’un match de Ligue des champions en short et claquettes, s’amuse Satin. Mais derrière la caricature, Raiola est aussi un homme cultivé, amateur d’art et polyglotte : il parle huit langues, dont le français, apprises dès l’enfance en regardant en VO des films de Walt Disney. Malgré la fortune amassée depuis vingt ans, il habite au troisième étage d’une maison discrète à Monte-Carlo avec sa femme, leurs deux enfants et un chihuahua.

Quand il s’agit de défendre l’intérêt de ses clients, Raiola n’a peur de personne. À Barcelone, il a violemment critiqué Guardiola lorsque ses rapports avec Ibrahimovic se sont dégradés, allant jusqu’à lui conseiller une visite en hôpital psychiatrique ! Il faudra compter avec lui jusqu’au bout de cette affaire.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.