Indignation: un DJ demande à la gagnante du premier Ballon d’Or féminin de twerker

Le DJ français Martin Solveig a reçu une énorme réaction après avoir demandé à la gagnante du premier Ballon d’Or féminin si elle pouvait twerker.

Le DJ français Martin Solveig a reçu une énorme réaction après avoir demandé à la gagnante du premier Ballon d’Or féminin si elle pouvait twerker.

La footballeuse norvégienne et joueuse de Lyon Ada Hegerberg a remporté lundi le premier prix de joueuse de l'année (Ballon d'Or) à Paris. Après son arrivée sur scène pour recevoir son prix, le DJ français  Martin Solveig a demandé à la jeune femme de 23 ans si elle pouvait twerker.

Le Twerk est un mouvement de danse sexuellement provocateur popularisé par la chanteuse américaine Miley Cyrus.

Hegerberg se moqua de la question et répondit simplement "non". Malgré sa réponse calme, le public n'a pas bien compris la question de Solveig et l'a accusé d'être sexiste.

Le DJ a ensuite publié une déclaration sur son compte Twitter, s'excusant d'avoir offensé qui que ce soit. "Les gens qui me suivent depuis 20 ans savent à quel point je suis respectueux, en particulier envers les femmes."

Hegerberg était clairement choquée et bouleversée alors qu'elle murmurait «non» avant de quitter rapidement la scène.

Solveig a été entendu en train de rire après avoir fait sa demande, qualifiée de "sexisme pur" par certains.

Il a été largement critiqué sur les médias sociaux, notamment par Andy Murray, double champion de tennis à Wimbledon, qui a déclaré sur Instagram: "Un autre exemple du sexisme ridicule qui existe toujours dans le sport."

La journaliste Victoria Uwokunda a décrit cette situation comme "un non-sens" avant de se demander si Solveig avait demandé "si Modric pouvait aussi bien twerker".

Jessica Dunne a qualifié Solveig de "disgrâce", tandis que Francisco Taveira a publié sur Twitter que les commentaires des organisateurs "avaient éclipsé" l'événement.

Women in Sport a déclaré mardi qu'elle était "extrêmement déçue" par les commentaires de Solveig.

"Les propos sexistes de Solveig étaient totalement inappropriés et montraient à quel point il restait encore beaucoup à faire pour créer une société exempte de sexisme et de discrimination", a déclaré l'organisation caritative dans un communiqué.

"Notre recherche Beyond 30 a montré que près de 40% des femmes qui travaillent dans le sport ont été victimes de discrimination, tandis que 30% ont eu un comportement inapproprié du sexe opposé."

"Dans son discours, Ada Hegerberg a exhorté les jeunes filles du monde entier à croire en elles-mêmes et nous espérons que ce moment ne fera pas oublier son incroyable succès: devenir la première femme à recevoir le Ballon d'Or féminin."

S'adressant à BBC Sport, elle a déclaré: "Il est venu me voir après et était vraiment triste que cela se soit passé ainsi. Je n'y avais pas vraiment pensé à l'époque."

Lucy Bronze, sa coéquipière lyonnaise, défenseuse anglaise et candidate du Ballon d'Or, a déclaré à BBC Sport que ce n'était "qu'une blague".

Le DJ français a en outre publié une photo de lui avec Hegerberg et le trophée du Ballon d’Or lors de la cérémonie de remise des prix, affirmant que la footballeuse avait compris qu’il s’agissait d’une blague.

Hegerberg a déclaré à l'AP après la cérémonie qu'elle n'était pas fâchée par la demande, confirmant que Solveig s'était excusé après, disant: "Je ne l'ai pas du tout pris comme ça pour être honnête."

Martin Solveig a déclaré: "J'ai expliqué à @AdaStolsmo le buzz et elle m'a dit qu'elle comprenait que c'était une blague. Néanmoins, je présente mes excuses à quiconque aurait pu être offensé. Surtout, félicitations à Ada"

Dans un message vidéo, il a ajouté: "Je suis un peu surpris de ce que je lis sur Internet. Bien sûr, je ne voulais offenser personne."

Hegerberg a également nié qu'il était sexiste de Solveig de lui demandé de danser, affirmant qu'il y avait de plus gros sujets à discuter.

Elle, qui a remporté trois médailles consécutives en Ligue des Champions avec Lyon, s'est opposée à la perception d'inégalité dans le football, refusant de jouer pour son équipe nationale en Norvège tant que les conditions ne s'amélioreront pas pour les joueuses.

"Beaucoup de choses doivent être faites pour améliorer les conditions des femmes qui jouent au football", a déclaré Hegerberg dans une interview avant la cérémonie.

"Je souhaite cependant le meilleur à l'équipe nationale. Nous suivons deux chemins différents en ce moment."

La star de Matildas, Sam Kerr, a terminé en cinquième position lors du vote, mais a déclaré que le fait de recevoir ce prix signifie que le football féminin a gagné.

"Pour la première fois, une femme remportera le plus grand honneur du football. Donc, même si je ne gagne pas, nous le ferons", a déclaré Kerr sur Instagram avant la cérémonie de remise des prix.

Le magazine France Football décerne le Ballon d'Or jusqu'ici réservé aux hommes depuis 1956, année où Matthews était le premier vainqueur.

Hegerberg avait déclaré que le trophée représentait "un grand pas en avant pour le football féminin" avant la cérémonie, mais cette opinion est un peu contredite par les propos de Solveig.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.