Arsenal : Özil et Kolasinac impliqués dans une histoire de gang

Agressés fin juillet à Londres, Sead Kolasinac et Mesut Özil sont désormais sous protection permanente après de nouvelles menaces d'un gang. Très grosse frayeur pour Mesut Özil et Sead Kolasinac.

arsenal-oezil-et-kolasinac-impliques-dans-une-histoire-de-gang

Alors qu’ils circulaient ensemble dans le nord de Londres dans une berline de luxe, les deux joueurs d’Arsenal ont été pris pour cible par des agresseurs dotés d’armes blanches.

Le début de saison est bien compliqué pour les deux joueurs d’Arsenal. Comme dans un cinéma américain, ils se sont retrouvés dans une histoire de gang sans le vouloir. Fin juillet, le milieu allemand et le défenseur bosnien avaient été les cibles de voleurs munis de couteaux, lors d'une attaque dans le nord de Londres capturée par une vidéo qui a circulé sur les réseaux sociaux. La voiture d'Özil avait été bloquée par des hommes à scooter, qui ont ensuite brandit des armes blanches. Kolasinac avait finalement réussi à repousser les agresseurs avec l'aide de passants. Les deux joueurs étaient sortis physiquement indemnes de l'incident.

Özil et Kolasinac placés sous protection 

La vie des deux joueurs n’est plus la même depuis cette histoire de gang. Ils se sentent menacés. Özil et Kolasinac sont désormais au cœur d'une guerre de gangs et sont sous protection permanente. The Sun révèle ainsi qu'un gang du nord de Londres a tenté d'intimider les agresseurs des deux joueurs pour éviter de nouvelles attaques. Sauf que le gang des agresseurs a très mal pris cette intimidation, et a surenchéri en menaçant directement Özil et Kolasinac de vols plus importants. Les deux joueurs sont donc sous protection 24 heures sur 24 depuis plusieurs jours et la femme du défenseur bosnien a même quitté l'Angleterre pour l'Allemagne. On a d'ailleurs déjà appris que deux personnes ont été arrêtées la semaine dernière.  Plusieurs hommes armés ont tenté de dépouiller leurs compagnes à bord, avant d'être mis en fuite par Kolasinac. Ils ont également essayé de pénétrer dans la voiture en brisant les vitres à coup de briques. Deux personnes ont été arrêtées la semaine dernière alors qu'elles surveillaient le domicile d'Özil.

Absents face à Newcastle 

Les joueurs d'Arsenal Mesut Özil et Sead Kolasinac n’étaient pas disponibles pour le match de la première journée de Premier League à Newcastle dimanche dernier, conséquence directe de la situation qui prévaut actuellement. « Mesut Özil et Sead Kolasinac ne feront pas partie de l'équipe pour notre match d'ouverture contre Newcastle United à la suite d'autres incidents liés à la sécurité faisant l'objet d'une enquête de police », a communiqué Arsenal.

La police britannique aurait pu déplorer des conséquences bien plus graves sans l’intervention pleine de courage de Kolasinac. « La police a été appelée à Platts Lane peu avant 17h jeudi 25 juillet pour une tentative de braquage, a indiqué le porte-parole de la Police. Il a été reporté que les suspects sur motos ont tenté de voler un homme qui était en train de conduire une voiture. Le chauffeur, en compagnie de son passager, ont réussi à les faire fuir et à se réfugier dans le restaurant Golders Green où ils ont été entendus par les officiers de police. »

Filmé par des vidéos de surveillance, le bosnien est ainsi vu en train de faire fuir au moins deux agresseurs, chacun doté d’une arme blanche à la lame très imposante. Très prompt à intervenir, le défenseur des Gunners intimide les deux agresseurs avec ses poings, tandis que Mesut Özil était dans le véhicule.

Özil et sa femme Amine Gulse venaient d'arriver aux abords du domicile de Kolasinac au moment où les deux agresseurs ont surgi. Le défenseur s'est alors défendu, permettant au joueur allemand de prendre la fuite. Il aurait été suivi pendant cinq minutes par ses deux agresseurs avant d'arriver dans un restaurant turc où il a ses habitudes et où il a pu se réfugier après avoir été défendu par les salariés de l'établissement.

« C’était une situation folle et étrange », a témoigné un jeune homme auprès du quotidien britannique qui raconte avoir vu un Özil « totalement terrifié ». « Il semblait se battre pour survivre. Et je suppose qu’il s’agissait exactement de cela. » Rapidement arrivée sur les lieux de l’agression, la police londonienne a pris les dépositions mais n’a pas été en mesure de mettre la main sur les deux suspects, rapidement repartis en moto. Une enquête a logiquement été ouverte. « Nous avons été en contact avec les deux joueurs et ils vont bien », a déclaré de son côté un porte-parole d'Arsenal. Affaire à suivre du côté de Londres.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.