L'arbitre Clément Turpin impliqué dans une affaire de trafic de drogue malgré lui !

Un gang de trafiquants de drogue est soupçonné d'avoir usurpé l'identité de l'arbitre international. Et ce pendant plusieurs années. Clément Turpin mêlé bien malgré lui à une affaire de trafic de drogue. C'est une histoire improbable révélée ce par nos confrères de L’Equipe.

quand-l-arbitre-francais-clement-turpin-sert-de-couverture-a-des-trafiquants-de-drogue

Pendant plusieurs années, un gang de narcotrafiquants s'est en effet servi de l'identité de l'arbitre français comme couverture. Son nom est apparu lors d'une enquête de la direction régionale de la police judiciaire (DRPJ) de Versailles (Yvelines) fin 2017.

Des armes et plus d’un million retrouvé dans la voiture immatriculée au nom de Clément Turpin !

Mounir A. (34 ans), chef présumé du gang et « faux » Clément Turpin pour les policiers, a finalement été arrêté en décembre 2018 dans le XIXe arrondissement à Paris. Trois de ses complices ont également été interpellés. Ils sont notamment soupçonnés d'avoir fait pousser près de 600 pieds de cannabis dans une ferme de l'Oise. Par ailleurs, dans la fameuse Laguna grise, retrouvée dans un centre de contrôle technique, les policiers ont découvert un butin impressionnant : un lance-roquettes anti-char muni de sa charge explosive, un fusil d'assaut kalachnikov, deux pistolets mitrailleurs, trois armes de poing, 1,2 million d'euros en petites coupures et 650.000 euros de montres et vêtements de luxe. Une cinquantaine de kilos de résine de cannabis ont également été saisis dans le centre de contrôle technique.

Une Renault Laguna grise, soupçonnée d'être utilisée pour transporter d'importantes quantités de drogue entre la Belgique et la France, appartenait depuis décembre 2015 à un certain Clément Turpin, né le 14 mars 1982 à Paris et domicilié à Noisy-le-Sec. Sauf que celui qui a officié mardi lors du quart de finale retour de la Ligue des champions entre la Juventus et l'Ajax Amsterdam (1-2) est né le… 16 mai 1982. Non pas à Paris mais à Oullins dans le Rhône. Du reste, en récupérant la photocopie de la carte d'identité fournie à l'ancien propriétaire du véhicule, les enquêteurs se sont vite aperçus que la photo ne correspondait pas du tout à l'arbitre international. « Ces trafiquants ont utilisé le nom de Clément Turpin pour le fun et parce qu'ils sont fans de football », a expliqué une source proche de l'affaire au quotidien sportif.

Turpin, le meilleur sifflet français, préfère en rire

« Je vous confirme que je n'habite pas à Noisy-le-Sec et que je n'y possède ni appartement, ni château, s'est amusé à commenter le vrai Clément Turpin à L’Equipe. Et je vous confirme aussi que je n'ai rien à voir avec cette affaire. » Et l'arbitre français de conclure avec humour : « Que m'inspire cette histoire ? Que l'arbitrage, et je le dis souvent, est une activité hautement risquée !»

Clément Turpin a brillé en Ligue des champions. L'arbitre central de Juventus Turin - Ajax Amsterdam s'est montré à son avantage en maîtrisant la rencontre d’A à Z. Une performance qui pourrait permettre à Clément Turpin d'arbitrer d'autres matches de Coupe d'Europe. L'exercice était pourtant compliqué pour M. Turpin. Dans un Juventus Stadium assourdissant, la pression était sur les épaules de celui qui est plus habitué aux stades de Ligue 1. Mais, dès le début du match, l'Auvergnat se montrait à l'aise, affichant sa décontraction et n'hésitant pas à laisser jouer les deux équipes.

Surtout, Clément Turpin a su prendre les bonnes décisions lorsque celles-ci s'imposaient, bien que cela lui a pris du temps suite aux incertitudes inhérentes au VAR. Mais l'arbitrage vidéo, dirigé par Nicolas Rainville, a validé toutes les décisions prises par Clément Turpin. Lors de l'ouverture du score de Ronaldo, il vérifie lui-même l'écran de contrôle pour mieux comprendre la bousculade dans la surface de réparation néerlandaise. Sur l'égalisation de Donny van de Beek, il ne tergiverse pas et attend qu'on lui dise que le Néerlandais était bien couvert par Bernardeschi. Deux situations dans lesquelles l'Auvergnat prend la bonne décision.

Les sportifs, les victimes préférées des usurpateurs !

Les trafiquants de drogue ne manquent pas d'imagination, et souvent ils viennent piocher dans le football pour servir leurs intérêts, rares n'étant pas les paquets de drogue cachés sous des images des stars du foot tels que Messi et Ronaldo qui ont vu leurs images utilisées par des trafiquants pour commercialiser la drogue. Mais là, on a franchi une nouvelle étape, puisque cette fois c'est en usurpant l'identité de Clément Turpin qu'un dealer a tenté d'échapper aux enquêteurs lancés à ses trousses. En vain puisque L'Equipe annonce que ce malfrat, qui circulait au volant d'un véhicule doté d'une carte grise au nom de l'arbitre français numéro 1 et l'avait acheté avec une pièce d'identité dont la photo ne collait pas vraiment avec celle du vrai Clément Turpin, a été interpellé en fin d'année 2018.

​​Néanmoins, Clément Turpin n'est en aucun cas lié de près à cette affaire et peu continuer à exercer son métier d'arbitre !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.