MU : Paul Pogba victime d'insultes racistes après un pénalty manqué

Pour avoir raté le penalty qui aurait pu donner la victoire à United alors que le score était d’un but partout face à Wolverhampton lundi, Paul Pogba est devenu la cible d’insultes racistes de la part de ses propres supporters.

mu-paul-pogba-victime-dinsultes-racistes-apres-un-penalty-manque

Un nouvel épisode de racisme vient entacher le monde du football. Après son penalty manqué face à Wolverhampton (1-1), lundi, Paul Pogba a été victime d'insultes visant sa couleur de peau sur les réseaux sociaux. Une deuxième journée de championnat qui a été pénible pour le champion du monde français et qui a étalé également le côté animal de l’être humain. A la 67ème minute, alors que le score est d’un but partout, les mancuniens obtiennent un penalty. Le français se charge de le tirer mais malheureusement sa frappe est stoppée par Rui Patricio le gardien portugais de Wolverhampton. Les Mancuniens concèdent finalement le match nul (1-1).

Après la rencontre, la nuit va virer au cauchemar pour le joueur qui va faire l’objet de la bêtise humaine. Des fans mécontents et insensés s’en sont pris au français sur les réseaux sociaux. En effet Le champion du monde a notamment été la cible d’une vague d’insultes racistes sur Twitter, bêtise orchestrée par un bon nombre de supporteurs mancuniens.

Manchester parle de tolérance zéro envers les auteurs 

Manchester United « condamne catégoriquement » les insultes racistes reçues par Paul Pogba sur les réseaux sociaux après son penalty manqué face à Wolverhampton (1-1) la veille dans un communiqué publié lundi. « Tout le monde à Manchester United est dégoûté par les injures racistes proférées contre Paul Pogba la nuit dernière et nous les condamnons catégoriquement », ont déclaré les Reds Devils. « Les personnes qui ont exprimé ces opinions ne représentent pas les valeurs de notre grand club et il est encourageant de voir la grande majorité de nos fans condamner également cela sur les médias sociaux », souligne Manchester United.  Dans un communiqué publié ce mardi, MU rappelle sa « tolérance zéro pour toute forme de racisme ou de discrimination », annonce que le club cherchera à « identifier les quelques responsables de ces incidents » et encourage « les réseaux sociaux à agir dans ces situations ».

Pogba a également été soutenu par plusieurs de ses coéquipiers

Ancien joueur des Reds Devils et aujourd'hui sélectionneur de l'équipe féminine d'Angleterre, Phil Neville a appelé mardi à un boycott des réseaux sociaux : « Je me demande simplement si, en tant que footballeurs, nous ne devrions pas quitter les réseaux sociaux. Twitter ne fait rien, Instagram ne fait rien, ils t'envoient un mail en disant qu'ils vont mener une enquête, mais rien ne se passe. J'ai perdu totalement confiance en ceux qui dirigent ces réseaux sociaux, alors envoyons un message fort : sortez des réseaux sociaux pendant six mois. Voyons l'effet sur ces entreprises ».

 « Pogba a reçu lundi le soutien de Marcus Rashford : « Assez maintenant, il faut que ça s'arrête @Twitter, a apostrophé le coéquipier du milieu de terrain français de 26 ans. "Manchester United est une famille. @paulpogba est une énorme partie de cette famille. Si vous l'attaquez, vous nous attaquez tous. @ManUtd", a également tweeté Rashford. « A vomir. Les réseaux sociaux doivent faire quelque-chose à ce sujet », a appuyé un autre coéquipier, le néo-mancunien Harry Maguire.

Pour l'association Kick It Out, qui lutte contre le racisme dans le football anglais : « Le nombre de posts du même acabit depuis le début de la saison montre à quel point les propos discriminatoires en ligne sont hors de contrôle », a déploré l'organisation mardi. « Sans action immédiate et la plus forte possible, ces actes lâches continueront à se multiplier », a-t-elle averti.

Le champion du monde français est le troisième joueur en Angleterre victime d'insultes racistes sur les réseaux sociaux la semaine dernière pour avoir manqué un penalty après le jeune attaquant anglais de Chelsea Tammy Abraham et l'ancien joueur de Sochaux Yakou Meite, qui évolue aujourd'hui en D2 anglaise avec Reading.

Ironie du sort le français avait déclaré il y a un mois qu’il était contre l’arrêt des matchs pour Propos racistes. Continuer à jouer pour faire taire les racistes. C’est la solution que Paul Pogba a détaillé dans un entretien au quotidien The Times en juin dernier.

« Quitter le terrain ? Tu veux jouer, tu veux marquer pour ton équipe. Et à la fin, ils (les agresseurs racistes) viendront et demanderont une photo », a ainsi expliqué le milieu de Manchester United, qui un jour avait offert son maillot de la Juventus Turin à un supporter qui avait émis des cris de singe à son encontre. Le monde du football attend de voir la réaction du champion du Monde !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.